L’assassin présumé et son complice arrêtés | El Watan
toggle menu
vendredi, 27 mai, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Viol et assassinat d’une fillette à Oran

L’assassin présumé et son complice arrêtés

23 août 2018 à 1 h 30 min

Le procureur de la République près le tribunal d’Oran a affirmé lundi que la loi sera appliquée dans toute sa rigueur pour punir les agresseurs de la petite Salsabile, âgée de 7 ans, sauvagement violée et assassinée, samedi dernier à Haï Yasmine 2 dans la commune de Bir El Djir (Oran-est).

Lors d’une conférence de presse, tenue lundi matin au niveau du tribunal de la cité Djamel, le procureur de la République a souligné que l’assassin présumé et un complice ont été arrêtés par les services de sécurité de la wilaya et que l’enquête sur ce meurtre suit son cours.

En abordant le crime, son lieu et ses circonstances, le procureur de la République a indiqué que le présumé meurtrier, un voisin mitoyen de la famille de la défunte, âgé de 18 ans, et répondant aux initiales de K. A., avait conduit la victime chez lui, avant d’abuser sexuellement d’elle et de la tuer par strangulation.

Il a souligné que le mis en cause a été arrêté dans le cadre d’une vaste opération de recherche et d’investigation, lancée par les services de sécurité suite à la disparition de la fillette. K. A., qui a reconnu avoir tué la fillette avant de dissimuler son corps dans un sac en plastique et le jeter dans un endroit isolé à Haï Echouhada, a aussi dénoncé son complice C. M., qui l’a aidé à transporter le corps à bord d’une voiture de marque Chana.

Ce complice a été arrêté lundi à 1h du matin. Le procureur de la République a aussi indiqué que l’enquête préliminaire et le rapport de la médecine légale ont confirmé que la fillette a été victime d’agression sexuelle et de strangulation. Son corps présentait aussi des hématomes et des ecchymoses. L’intervenant a aussi tenu à apporter un démenti aux informations qui ont circulé et qui ont fait état que la victime a été jetée du sixième étage d’un immeuble et que son corps a été disloqué.

Rappelons que Zahaf Salsabile est sortie, samedi dernier vers 10h, du domicile parental à Haï El Yasmine, pour acheter du sucre. Ne voyant pas leur fille rentrer à la maison, les parents se sont lancés à sa recherche. Voisins et amis se sont joints à eux, des affiches portant sa photo ont été distribuées, des appels à témoignage ont été aussi faits sur les réseaux sociaux, mais en vain.

Quelques heures plus tard, le corps de la petite dissimulée dans un grand sac en plastique a été retrouvé près d’un parking au niveau de la cité Echouhada, à quelques dizaines de mètres du domicile parental. Un acte horrible qui a provoqué un véritable choc et qui a bouleversé toute une population, au point de ne plus avoir de mots pour le qualifier.

L’assassinat de la petite Salsabile, qui a été inhumée dimanche, vient rappeler la tragédie de la petite Nihal à Tizi Ouzou en 2016, Haroun et Brahim à Constantine en 2013, Chaïma à Alger en 2012, Houssam Belkacemi à Tipasa en 2017 et bien d’autres enfants.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!