L’ambassadeur du Brésil à Bordj Bou Arréridj : 3,8 milliards de dollars d’échanges en 2017 | El Watan
toggle menu
mardi, 23 avril, 2019
  • thumbnail of elwatan20190423

L’ambassadeur du Brésil à Bordj Bou Arréridj : 3,8 milliards de dollars d’échanges en 2017

07 octobre 2018 à 0 h 00 min

Contraint par le facteur temps, je n’ai pu visiter que deux entreprises : l’unité de fabrication des cellulaires et celle des pâtes ; mais cela est suffisant pour moi d’avoir une idée sur les autres segments du groupe, indicateurs d’une économie futuriste que je qualifierais de fleuron de l’industrie algérienne», a déclaré Eduardo Motelho Barbosa, ambassadeur du Brésil en Algérie, lors d’un point de presse le week-end dernier.

Le diplomate a affiché la volonté de son pays d’élargir les domaines de coopération et d’encourager les échanges économiques, en substance, entre les entreprises privées. «Le Brésil est un pays émergent, ce qui lui a permis d’occuper le 8e rang mondial sur l’échiquier économique. Nous sortions d’une profonde récession, mais l’économie a fini par reprendre. Nous avons une élection présidentielle qui nous attend, à l’issue de laquelle une nouvelle équipe sera installée pour soutenir l’élan de croissance qu’a connue le Brésil ces dernières années. L’Algérie et le Brésil sont les deux plus grands pays d’Afrique et d’Amérique latine, donc nous avons tous les atouts pour booster nos relations.»

En outre, l’ambassadeur soutient que le Brésil occupe la 3e position mondiale en termes d’industrie aéronautique, dispose d’une importante industrie automobile de différentes marques, et surtout, précise-t-il, d’une industrie agroalimentaire moderne et efficace qui fait du Brésil «le panier du monde», et ce, sans épuiser toutes les terres disponibles, y compris l’Amazonie.

«L’Algérie est le deuxième partenaire du Brésil en Afrique, avec des échanges commerciaux qui s’élèvent à 3,8 milliards de dollars en 2017, avec des perspectives d’élargir la coopération aux autres domaines. D’ailleurs, je suis fier que l’offre de mon pays soit retenue pour réaliser le viaduc de Constantine et le tronçon du métro à la place des Martyrs à Alger.»

Questionné sur d’éventuels contrats à signer, le président du conseil d’administration du groupe, Abdelmalek Benhamadi, a déclaré : «Il y a une cinquantaine d’années, le Brésil était un pays du tiers-monde comme l’Algérie, mais aujourd’hui il a une place au soleil parmi les grandes puissances économiques. Pour moi, c’est un modèle à suivre.

Au début des années 2000, nous avions quelques échanges dans le domaine de l’électroménager, mais je tiens à saisir l’opportunité de la présence de l’ambassadeur pour évoquer la possibilité d’acquérir des pièces de rechange de voitures, puisque le Brésil est leader dans ce domaine. Nous avons également parlé de football, de l’électronique et du tourisme.»

Et avant de clore sa visite, l’ambassadeur a tenu à faire savoir qu’une nouvelle ligne aérienne Alger-Sao Paolo, via Orly, est opérationnelle, assurée par la compagnie Aigle Azur, rachetée par le Brésil.

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!