L’affaire a causé un préjudice financier de 9,6 milliards à l’entreprise : Grave détournement à la laiterie de Boudouaou | El Watan
toggle menu
lundi, 13 juillet, 2020
  • thumbnail of elwatan13072020




L’affaire a causé un préjudice financier de 9,6 milliards à l’entreprise : Grave détournement à la laiterie de Boudouaou

20 novembre 2018 à 11 h 05 min

Encore un scandale à la Laiterie et fromagerie de Boudouaou (LFB), à l’ouest de Boumerdès. Après la contamination de centaines de tonnes de ses produits en septembre 2017, générant 80 milliards de pertes, cette société publique, qui emploie plus de 450 personnes, vient d’être éclaboussée par une autre affaire aussi grave qu’intrigante, qui remet en cause sa gestion et ternit sa réputation.

Selon des sources sûres, l’affaire concerne le détournement de 60 000 boîtes métalliques de fromage, dont le coût global dépasse 9,6 milliards de centimes. Cette marchandise a été vendue à bas prix aux grossistes de Oued Smar, à l’est d’Alger, ajoutent nos sources. Tout le monde en parle à Boudouaou, y compris les épiciers du coin. «Il y a eu un vol de 24 palettes de fromage, soit plus d’un semi-remorque.

Chaque palette pourrait contenir jusqu’à 2500 boîtes de fromage. La boîte se vend entre 160 à 180 DA. Donc, si on fait un simple calcul, on trouvera que cette affaire a causé un préjudice de 9,6 milliards de centimes à l’entreprise», indique un employé de l’ex-Onalait, désabusé.

Mais comment a-t-on réussi à faire sortir toute cette quantité de fromage des magasins de la laiterie des wilayas sans qu’aucun responsable ne s’en rende compte ?

Pourquoi assiste-t-on à des scandales à répétition au sein de cette importante filiale du groupe Giplait, considérée comme le principal fournisseur des wilayas du centre du pays en lait ? Selon les premiers éléments de l’enquête, au moins 22 personnes ont été convoquées par les services de sécurité, dont plusieurs cadres de l’entreprise, des chauffeurs ainsi que des agents de sécurité.

Hier en fin d’après-midi, on a appris que trois personnes – le chef du point de vente, un chauffeur et un agent de sécurité – ont été mis sous contrôle judiciaire.

Le PDG de Giplait juge «inopportun» d’en parler…

Contacté avant-hier au téléphone, le PDG de Giplait, Mouloud Harim, tente de minimiser l’affaire. «On a constaté un écart de stock. Il y a une enquête qui a été déclenchée et c’est elle qui va déterminer les responsabilités.

Et on prendra les mesures qui s’imposent au moment opportun», a-t-il souligné. Notre interlocuteur juge «inopportun» d’informer maintenant l’opinion publique des tenants et des aboutissants de ce scandale, «au risque de perturber le travail des enquêteurs». «La LFB a déposé plainte. Dès qu’on aura toute l’information, on vous la communiquera», a-t-il ajouté en tentant de nous dissuader de faire cet article. Mais le vol remonte à plus de 15 jours, précisent nos sources.

A la laiterie, c’est le black-out. Contactés, même les membres du syndicat font mine de ne rien savoir, alors que l’une de leur mission est de veiller à la préservation de l’entreprise contre toute acte susceptible de provoquer sa faillite. Pour certains travailleurs, «cette nouvelle affaire résulte de la mauvaise gestion et du laisser-aller prévalant depuis plusieurs années au sein de la laiterie». «Ici c’est le règne de l’incompétence et de la négligence. Personne ne fait son travail dans les normes. C’est pour ça qu’on assiste à des scandales à répétition.

Depuis 2015, au moins quatre directeurs sont passés par là, mais aucun n’a réussi à y mettre de l’ordre», déplore un employé qui cumule plus de 22 ans d’expérience à l’ex-Onalait. En septembre 2017, l’entreprise a subi un manque à gagner de plus de 80 milliards à cause de la contamination de plus de cinq millions de boîtes de fromage destinées à l’armée.

A l’époque aussi ses dirigeants avaient tenté de camoufler le scandale. Son éclatement a précipité le départ de la directrice d’alors. Mais le détournement de cette semaine vient rappeler que le mal est beaucoup plus profond. Son diagnostic ne passe pas par le changement des directeurs, mais plutôt de tout le système de fonctionnement de la laiterie.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!