La solidarité en ces temps de confinement | El Watan
toggle menu
lundi, 01 juin, 2020
  • thumbnail of elwatan01062020





Transport gratuit, don de bavettes, de denrées alimentaires

La solidarité en ces temps de confinement

25 mars 2020 à 10 h 08 min

Dimanche dernier, beaucoup de médecins, postiers et agents de nettoyage ne se sont pas rendus à leur travail en raison de la suspension des transports en commun, allant des services aériens sur le réseau domestique au service de taxi collectif, en passant par les transports routiers, ferroviaires ou guidés, sur toutes les liaisons.

Dans des périodes de crise, notamment les catastrophes et les épidémies, l’Algérie est traversée par de nombreux élans de solidarité.

Aujourd’hui, face au coronavirus, la solidarité s’organise dans toutes les wilayas du pays. Des pharmaciens, des hommes d’affaires, des citoyens lambda ont décidé d’aider à leur manière à la lutte contre cette pandémie.

Dimanche, beaucoup de médecins, postiers et agents de nettoyage ne se sont pas rendus à le travail en raison de la suspension des transports en commun, allant des services aériens sur le réseau domestique au service de taxi collectif, en passant par les transports routiers, ferroviaires ou guidés, sur toutes les liaisons.

Des médecins ont alerté alors les réseaux sociaux sur l’absence du personnel soignant qui na pas pu rejoindre son poste dans les hôpitaux. «Faute de transport, la moitié du personnel soignant n’a pas pu rejoindre son travail.

Grand risque sur la prise en charge des patients. Les autorités doivent solutionner ce problème en urgence», ont avisé les médecins.

Sitôt fait, plusieurs citoyens ont proposé leur service pour transporter gratuitement les médecins au front et d’autres travailleurs. Les pouvoirs publics ont également apporté leur contribution en mettant les bus de l’Etusa à la disposition du personnel de la santé.

«L’Etusa lance un programme spécial de transport du personnel de la santé et paramédical des hôpitaux de la wilaya d’Alger, et ce, dans le cadre des mesures d’urgence visant l’organisation du transport du personnel de la santé pendant cette phase de lutte contre le coronavirus», lit-on dans le communiqué rendu public hier. Un programme qui débutera à 6h et comportera plusieurs dessertes.

De son côté la plateforme VTC (voiture de transport avec chauffeur) Yassir a annoncé, hier, son engagement à assurer le transport gratuit du corps médical, dans un contexte d’épidémie de coronavirus.

«Partageant le dévouement de nos héros de la santé publique et privée, Yassir, avec l’aide de ses partenaires volontaires, s’engage à assurer le transport gratuit du corps médical», a indiqué l’entreprise dans un communiqué diffusé avant-hier.

Les personnels concernés sont les médecins, infirmiers, aides-soignants et agents d’entretien. «Cela se fera directement sur l’application», précise Yassir.

Par ailleurs, la compagnie avec l’aide de volontaires assurera, s’engage-t-elle, la livraison gratuite des courses ménagères et autres nécessités ainsi que l’assistance à domicile pour les personnes âgées et le personnel médical.

Yassir précise que toutes ces options seront disponibles dans les prochains jours sur les applications mobiles et web de la compagnie dans les villes où elle opère.  D’autres transporteurs proposent le système de covoiturage.

Par ailleurs, et répondant au SOS des professionnels de la santé qui luttent contre la pandémie avec des moyens très réduit – absence de bavettes, de gants… –, des couturières à Alger ont fait don aux hôpitaux de centaines de bavettes «conformément aux normes d’hygiène.

Avec un tissu spéciale j’ai fabriqué des centaines de bavettes que j’ai remises aux hôpitaux», témoigne une couturière.

Elle a également distribué au personnel du nettoyant. Des pharmaciens ont fait également don de plusieurs produits de premières nécessités aux hôpitaux, notamment de Blida, à la suite de l’appel lancé par le Syndicat national algérien des pharmaciens d’officine (Snapo).

«Nous avons reçu des dons consistants en bavettes, gants, alcool… de plusieurs pharmaciens et grossistes. Nous les avons distribués au personnel de différents hôpitaux.

Ce sont des dons consommables et beaucoup nous ont promis des équipements et matériels pour préserver nos médecins qui font face au coronavirus», explique le président du Snapo.

De son côté, l’homme d’affaires et patron du groupe Cevital, Issad Rebrab, a décidé de mettre la main à la poche, il s’est engagé à importer sur ses propres deniers une «grande quantité» d’appareils respirateurs qu’il va distribuer généreusement dans tous les hôpitaux pour soigner les personnes souffrantes du coronavirus.

«Le groupe Cevital est prêt à apporter sa contribution aux efforts consacrés à la lutte contre cette crise que connaît notre pays», promet Issad Rebrab. En outre, des citoyens, de manière anonyme, apportent des aides (alimentaires, et autres) aux démunis.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!