La presse européenne tisse des lauriers au peuple algérien | El Watan
toggle menu
mercredi, 21 octobre, 2020
  • thumbnail of elw_30092020






La presse européenne tisse des lauriers au peuple algérien

03 mars 2019 à 10 h 52 min

L’élan algérien». Ainsi a titré le journal Libération, qui a consacré toute sa une à l’Algérie. Une photo entière montre des visages de milliers d’Algériens, qui se sont mobilisés vendredi dernier dans la rue contre le 5e mandat de Bouteflika.

Sept pages au total pour dire que «l’Algérie est au bord de l’explosion» et que la «jeunesse est assoiffée de justice sociale». Dans son éditorial, le directeur de la rédaction de ce quotidien a écrit que «la jeunesse algérienne ne comprend pas pourquoi elle devrait indéfiniment subir les conséquences d’un passé qu’elle n’a pas connu». Il a ajouté : «Ce peuple plein d’énergie, d’espoir, d’idéal, mérite mieux que la ridicule hégémonie d’un pouvoir caché derrière un président irréel, une sorte d’Ubu invisible et impotent.»

Le Figaro, lui, a parlé d’un «raz-de-marée contre le pouvoir algérien». Sa correspondante a donné la parole à de nombreux Algériens parmi les marcheurs. Tous ont fait des déclarations dans lesquelles ils ont dit vomir Bouteflika et le régime en place depuis 20 ans.

Mais le journal s’est ensuite demandé : «Comment ce qui était présenté comme un court séjour pour effectuer des contrôles médicaux périodiques puisse s’éterniser ainsi ?» évoquant au passage une protestation inédite, au moment même où Bouteflika fête ses 82 ans.

Pour Le Parisien, «c’est le week-end où tout peut basculer en Algérie». Le quotidien a donné la parole à de nombreux Algériens qui ont manifesté leur inquiétude quant à l’avenir de l’Algérie.

Le journal a tenté de reconstituer les hommes proches et clés de Bouteflika, qui composent le système algérien. Parmi eux, son inévitable frère Saïd, ainsi que le général-major de l’armée algérienne, Salah Gaïd, et le chef du DRS (Direction des services secrets), Athmane Tartag.

L’hebdomadaire Marianne a également consacré toute une page aux marches de vendredi en Algérie. Il a donné la parole au directeur de publication du journal El Watan, Omar Belhouchet. Ce dernier, très au fait de l’actualité algérienne, a estimé que «rien ne pourra jamais être comme avant». «C’est un tournant historique pour le pays. Le mécontentement populaire sans précédent est le fruit d’une grave crise politique, mais aussi sociale et économique». Et d’ajouter plus loin : «L’explosion populaire est inscrite dans le temps. Le peuple est à présent dans la rue et personne ne peut arrêter un tel élan. Le pouvoir doit désormais composer avec le peuple. Il n’a guère le choix.»

D’autres quotidiens européens, comme le Soir de Bruxelles, la Libre Belgique ou encore la Tribune de Genève et le Temps sont revenus sur la mobilisation qu’a vécue l’Algérie vendredi dernier. Les journaux en question ont salué, chacun à sa manière, la ferveur des Algériens, tout en admettant implicitement que «le règne de Bouteflika est bel et bien fini».

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!