La nouvelle feuille de route à l’horizon 2024 | El Watan
toggle menu
jeudi, 27 janvier, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021



DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE

La nouvelle feuille de route à l’horizon 2024

25 novembre 2021 à 10 h 00 min

Yacine Hammadi, ministre du Tourisme et de l’Artisanat, a dévoilé une feuille de route du secteur (horizons 2024) avec des «objectifs et des échéances précises» lors d’une rencontre nationale avec les services extérieurs et les directeurs de tourisme des différentes wilayas organisée avant hier à l’ESHRA Alger.

Il a exhorté les cadres et les responsables du secteur à se détacher de la démarche administrative et routinière qui n’a pas permis à ce secteur de connaître jusque-là une véritable dynamique de croissance. Il n’a pas hésité à qualifier ce secteur de «sous-développé» et dénoncé le décalage entre les décisions prises et leur application concrète sur le terrain, surtout au niveau local.

Le ministre a refusé de se livrer à un exercice d’autosatisfaction optant pour la franchise. Il exhorte les cadres à assumer l’entière responsabilité de la mise en œuvre du plan d’action du gouvernement à travers la feuille de route et qui fera l’objet, a-t-il averti, «d’un suivi permanent et d’une évaluation périodique, ce qui permettra d’identifier les lacunes et les manquements et de traiter toutes les situations en temps opportun».

Il a synthétisé le plan d’action du gouvernement en matière de développement du secteur qui a tenu compte de plusieurs axes fondamentaux. Il s’agit de la mise en œuvre du plan de promotion et de visibilité de la destination touristique algérienne, d’accompagner les agences de tourisme et de voyages, soutenir leurs activités et faciliter l’octroi de visas, le développement du tourisme domestique par la création de circuits touristiques thématiques et la valorisation des produits touristiques culturels, religieux ainsi que le thermalisme.

Il faut également soutenir l’investissement touristique comme moteur de développement du secteur, et œuvrer pour répondre à la problématique du foncier touristique, tout en accompagnant «les investisseurs sérieux» et réels à concrétiser leurs projets.

Le ministre parle aussi de «relancer le plan qualité tourisme et améliorer les performances du dispositif de formation».
Afin d’assurer une plus grande visibilité de l’image touristique de notre pays sur divers marchés internationaux, le secteur œuvre à la confection du plan marketing de la destination touristique de l’Algérie. Cela se réalisera en coopération et en partenariat avec l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

Les messages marketing à véhiculer sont les suivants : un pays d’accueil à multiples visages et à multiples traditions et un pays de grands espaces. Rappelons que parmi les recommandations des 3e Assises nationales du tourisme en janvier 2019, il a été stipulé la nécessité de «redéfinir le rôle de l’Office national du tourisme (ONT) et de le doter de moyens financiers et des compétences appropriées pour lui permettre de jouer son rôle conformément aux exigences de la compétition internationale, concevoir et mettre en œuvre de véritables plans de communications selon les normes et techniques modernes requises en la matière, à l’effet d’améliorer la perception de l’image des destinations locales et nationales et promouvoir leurs potentiels touristiques et patrimoniaux et redéployer les missions de l’ONAT à l’effet d’en faire un TO plus agressif sur le plan commercial».

Il a été décidé la redynamisation du Conseil national du tourisme (CNT), comme cadre optimal de concertation et centre de décision qui favoriserait le développement et la promotion des activités touristiques. L’objectif à atteindre est 3 millions de touristes à l’horizon 2024.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!