La filière mathématiques en pole position | El Watan
toggle menu
lundi, 21 septembre, 2020
  • thumbnail of elwatan07092020





Avec Un taux de réussite au BAC de 78,61%

La filière mathématiques en pole position

19 juillet 2018 à 8 h 25 min

Le taux de réussite au baccalauréat a atteint cette année 55,88%, a annoncé, hier, Nouria Benghabrit, ministre de l’Education nationale, sur ces comptes Facebook et Twitter.

La ministre a précisé, lors de son passage sur les ondes de la Chaîne 3, que le taux de réussite de cette année est légèrement inférieur à celui de l’année passée, qui était de 56,07%. «Lorsque nous comparons les résultats des dernières années, nous remarquons une évolution lente, néanmoins le taux avance», constate-t-elle.

S’agissant des filières, la ministre précise que la filière des mathématiques est en tête avec un taux de réussite de 78,61%. «S’il y a une filière qui confirme son taux de réussite sur la longue période c’est bien les mathématiques», se réjouit-elle.

La filière des sciences expérimentales vient en deuxième place avec un taux de 59,40%, suivie de celle des langues étrangères avec un taux de 56,06%, alors que les filières philosophie et gestion enregistrent des taux plus inférieurs.

Pour Meziane Meriane, coordinateur national du Syndicat national des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (Snapest), les résultats étaient «prévisibles», comme pronostiqué par son organisation qui a avancé un taux avoisinant les 50%.

«En tenant compte des sujets moyens et du niveau d’un élève moyen, les résultats sont acceptables, mais pas suffisants», estime le syndicaliste. S’agissant des résultats des filières scientifiques, Meriane, qui a une longue carrière de PES au lycée, estime que ceux-ci sont dus à «la bonne orientation» des élèves en 1re année secondaire.

Le syndicaliste plaide pour l’installation d’une «commission scientifique d’évaluation du baccalauréat», qui aura la charge de déterminer les insuffisances et les causes et d’y remédier.

Pour le porte-parole du Conseil national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique de l’éducation (Cnapeste), Messaoud Boudiba, syndicat qui a lancé plusieurs mouvements de grève cette année, en tenant compte de ce qu’ont vécu les élèves durant l’année scolaire, et vue les pressions qu’ils ont subies, le résultat est «acceptable».

Pas d’«effet néfaste» de la grève !

«Durant l’année 2016-2017, qui était une année stable, le résultat était de 56,07%. Ce taux est très proche de celui de cette année, où nous avons connu des mouvements de grève. Mais, je dis que la grève n’a pas eu l’effet néfaste qu’appréhendaient les élèves et leurs parents. D’ailleurs, dans les wilayas touchées par cette grève, nous avons eu de bons taux, comme Tizi Ouzou qui est classée première au niveau national», se réjouit-il.

Moins optimiste, le secrétaire général du Syndicat autonome des travailleurs de l’éducation et professionnelle (Satef), Boualem Amoura, estime que le taux annoncé par Mme Benghabrit «ne reflète pas le vrai niveau de l’école algérienne». «On est, disons-le, très loin d’une école de qualité.

Nous estimons que c’est un taux gonflé. Nous le disons en nous appuyant sur les notes faibles que les enseignants ont enregistrées dans les centres de correction. Le taux ne devait pas dépasser les 45%. C’est un bac politique pour avoir la paix pour 2019», regrette M. Amoura, en reprenant les chiffres des redoublements de la première année à l’université (75%).

Idir Achour, du Conseil des lycées d’Algérie (CELA) qui a annoncé des estimations très faible (21,18%), considère que son syndicat «s’attendait à ce pourcentage exagéré». «Notre avis prend en compte le taux des élèves qui ont eu des moyennes supérieures à 10 durant l’année et qui est de 30%.

Le deuxième élément confortant notre constat c’est le ‘‘plan tricherie’’ qui devait réduire le taux de réussite, mais on a remarqué le contraire», relève-t-il.

Les résultats du baccalauréat de la session 2018 seront annoncés aujourd’hui à partir de 20h. Les résultats peuvent être consultés sur le site de l’Office national des examens et des concours (ONEC) : http://bac.onec.dz, a précisé la ministre sur ses comptes Facebook et Twitter.

Le nombre global d’élèves qui ont passé l’examen du baccalauréat était de 709 448, dont 40% de candidats libres.

Le taux global de réussite de l’année 2017 était de 56,07%, en hausse par rapport à 2016 où il était de 49,79%.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!