Amirouche Malek. Acteur associatif : «La dynamique de solidarité en faveur des sinistrés des incendies doit être maintenue» | El Watan
toggle menu
vendredi, 07 octobre, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Amirouche Malek. Acteur associatif : «La dynamique de solidarité en faveur des sinistrés des incendies doit être maintenue»

29 décembre 2021 à 12 h 00 min

Acteur associatif très engagé, Amirouche Malek revient dans l’entretien accordé à El Watan sur la situation catastrophique qu’a connue la Kabylie. Il évoque le groupe de réflexion pluridisciplinaire constitué, fin août, pour débattre des mesures à prendre pour «restaurer l’écosystème fortement impacté par les incendies» dans la région. Saluant le formidable élan de solidarité des concitoyens des autres régions du pays lors des incendies meurtriers du 9 août dernier, il plaide pour le maintien d’une dynamique forte pour aider les sinistrés de la région, dont certains continuent de souffrir des effets d’une catastrophe inédite.

– Un groupe de réflexion pluridisciplinaire a été constitué, fin août, pour débattre, de «manière désintéressée», des mesures techniques devant permettre de «restaurer l’écosystème fortement impacté par les incendies» en Kabylie. Pourriez-vous nous parler davantage du groupe dont vous êtes l’un des membres fondateurs ?

Celui qui a eu l’idée de nous réunir est Hocine Doufene, enseignant, chercheur à l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou (UMMTO). Le jour où il m’a contacté pour rejoindre le groupe j’étais très ravi par le fait qu’il ait pensé à moi, ceci d’une part, d’autre part, il était important pour nous de nous impliquer et nous sentir utiles pour la collectivité dans une situation exceptionnelle. J’avoue que le fait d’être aux côtés de ces chercheurs connus et reconnus pour leurs compétences est une expérience très enrichissante pour moi.

Dès la première rencontre qui s’est déroulée à la bibliothèque communale de Larbaâ Nath Irathen, tout le monde s’est mis d’accord sur la nécessité de faire une réflexion scientifique profonde, désintéressée et sans complaisance de la situation et de ne dépendre d’aucune chapelle.

Le groupe s’est voulu comme une force de proposition afin de contribuer à sa manière, en tant que citoyens et universitaires, à l’effort collectif pour faire face à la tragédie qui a frappé de plein fouet notre région. Après, il était convenu de faire des sorties sur le terrain pour constater de près les dégâts occasionnés et par là même rencontrer les responsables des villages et les agriculteurs de Taourit Mokrane et Ath Hague pour aboutir à des propositions à soumettre à qui de droit.

Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!