La Covid-19 paralyse l’économie | El Watan
toggle menu
jeudi, 03 décembre, 2020
  • thumbnail of elw_17102020




D’importes pertes financières enregistrées

La Covid-19 paralyse l’économie

19 juillet 2020 à 10 h 08 min

Les pertes pour les entreprises, selon le document lu à l’occasion de l’installation de la commission de sauvegarde et d’évaluation des incidences de la crise sanitaire sur l’économie, se chiffrent en milliards de dinars.

Rien ne va plus pour l’économie algérienne ! La crise sanitaire engendrée par la propagation de la Covid-19 a aggravé une situation déjà difficile en raison du rétrécissement des recettes financières du pays. Tous les secteurs sont durement touchés par cette double crise. Et les entreprises, y compris les grands groupes publics, sont au bord de la faillite.

En effet, le rapport du comité interministériel sur l’impact de cette pandémie sur l’économie, présenté hier à Alger par le ministre des Finances, Aymen Abderrahmane, fait état d’une crise inédite.

Les pertes pour les entreprises, selon le document lu à l’occasion de l’installation de la commission de sauvegarde et d’évaluation des incidences de la crise sanitaire sur l’économie, se chiffrent en milliards de dinars.

Les secteurs du commerce, de l’hôtellerie, du transport, du tourisme, du bâtiment, des travaux publics, de l’hydraulique et d’autres activités économiques et commerciales ont durement ressenti les effets du confinement décidé par les autorités pour faire face à la propagation du nouveau coronavirus.

Rien que pour la période allant du 20 mars au 29 avril 2020, l’ensemble des entreprises ont enregistré d’importants manques à gagner. C’est le cas pour la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF), qui a perdu 288 millions de dinars dans le transport des voyageurs et 72 millions dans le fret.

Air Algérie, pour sa part, a enregistré des pertes financières de plus de 16,3 milliards de dinars. «L’estimation des pertes à fin 2020 s’élève à 35 milliards de dinars, sans tenir compte d’un éventuel remboursement des clients», souligne le ministre des Finances.

Toujours dans le domaine des transports, le Transtev (groupe de transport terrestre des voyageurs) a enregistré, pour la même période, plus de 1,3 milliard de dinars de manque à gagner.

En raison de l’arrêt de tous les navires, le groupe Gatma déplore, à la fin du mois de mai dernier, des pertes de chiffres d’affaires de plus 792 millions de dinars. Du même pour le groupe de services portuaires Serport, qui perd plus de 378 millions de dinars.

Le tourisme est aussi lourdement impacté. Les manques à gagner sont de l’ordre de 27,3 milliards de dinars/mois pour les hôtels privés ainsi que les agences de tourisme et de voyages, 2,7 milliards/mois pour le groupe hôtellerie, tourisme et thermalisme et de 87,6 millions/mois pour l’Office national du tourisme algérien. L’Agence nationale de développement du tourisme perd, quant à elle, 31,56 millions de dinars/mois.

Les chiffres des pertes globales pas encore définis

Les pertes pour les opérateurs dans le secteur de l’artisanat s’élèvent aussi, selon le même document, à plus de 24 milliards de dinars par mois.

Les entreprises publiques du secteur énergétique, à savoir Sonatrach, Sonalgaz, Naftal et Tassili Airlignes, ont, quant à elles, enregistré respectivement des manques à gagner de l’ordre de 247 millions de dinars, 6,5 milliards, plus de 20 milliards et plus de 800 millions de dinars.

Ces chiffres sont provisoires. Le bilan définitif de cette saignée sera arrêté, selon le ministre des Finances, à l’issue de l’évaluation qui sera faite par la commission installée hier.

«Le chiffre global par secteur nous l’avons maintenant. Mais il y aura une agrégation qui sera faite pour définir le chiffre global. Il sera communiqué au bon moment. Il faut attendre la fin du travail des experts», précise Aymen Abderrahmane.

Djerad : «Une situation difficile et inédite»

Intervenant au début de cette rencontre gouvernement-partenaires sociaux-opérateurs économiques, le Premier ministre a brossé un tableau sombre de la situation économique du pays.

Selon lui, l’Algérie traverse une période difficile et inédite. Et les mesures préventives pour endiguer la propagation de la Covid-19 avaient occasionné un grand préjudice à l’économie nationale.

«L’Algérie fait face à une situation économique difficile et inédite, en raison de plusieurs facteurs, notamment la crise structurelle héritée de l’ancien gouvernement, la chute des cours des hydrocarbures et, enfin, la crise sanitaire due à la pandémie du nouveau coronavirus», souligne-t-il.

Mais il se dit «profondément convaincu des capacités du pays à surmonter cette crise, grâce à la conjugaison de tous les efforts et en faisant preuve d’un haut sens des responsabilités».

Abdelaziz Djerad rappelle, dans ce sens, que «depuis l’apparition des prémices de cette crise sanitaire, l’Etat algérien a immédiatement réagi, en mettant en place les mécanismes nécessaires pour la prise en charge des besoins de la société sur le plan sanitaire et a pris les mesures adéquates pour contrer la propagation de ce virus destructeur».

Lors de leurs interventions, les représentants des organisations patronales et des partenaires sociaux ont appelé les autorités à protéger les entreprises et les postes d’emploi.

«Le discours musclé à l’encontre des entreprises privées ne se justifie pas. Les mesures annoncées pour protéger les entreprises sont insuffisantes», déclare Slim Othmani, président du Cercle d’action et de réflexion autour de l’entreprise (CARE).

Cette pique a suscité une réaction de Abdelaziz Djerad, qui rappelle que pour son gouvernement, «il n’y a pas de différence entre le public et le privé».

«Notre travail et nos efforts vont dans le sens de l’entreprise algérienne», lance-t-il. Le travail de la commission installée hier sera, selon lui, examiné le 22 juillet en réunion du gouvernement, avant d’être présenté, le 26 du même mois, en Conseil des ministres. 

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!