Coronavirus : La course aux traitements et aux vaccins | El Watan
toggle menu
jeudi, 28 mai, 2020
  • thumbnail of elwatan28052020




Coronavirus : La course aux traitements et aux vaccins

08 avril 2020 à 7 h 20 min

Face à la propagation rapide du Covid-19, qui a déjà provoqué des milliers de morts dans le monde, la course aux traitements et aux vaccins est ouverte. Les plus grandes équipes scientifiques et médicales du monde se sont lancées dans cette course folle.

Dans ce contexte, la filiale américaine de biotechnologie de BAT, Kentucky BioProcessing (KBP), est en train de développer un potentiel vaccin contre le Covid-19 et est maintenant dans les tests pré-cliniques d’après un communiqué de presse envoyé à El Watan. «Si les tests se déroulent bien, BAT espère qu’avec les bons partenaires et le soutien des agences gouvernementales, entre 1 et 3 millions de doses de vaccin pourraient être fabriquées par semaine, à partir de juin», est-il mentionné.

Le vaccin en cours de développement utilise la technologie brevetée à croissance rapide de plants de tabac de BAT, qui présente plusieurs avantages par rapport à la technologie de production de vaccins conventionnelle.

La même source précise qu’il «est potentiellement plus sûr étant donné que les plants de tabac ne peuvent pas héberger d’agents pathogènes qui causent des maladies humaines. Il est plus rapide car les éléments du vaccin s’accumulent beaucoup plus vite dans les plants de tabac – 6 semaines dans les plants de tabac contre plusieurs mois en utilisant des méthodes conventionnelles. La formulation vaccinale KBP en cours de développement reste stable à température ambiante, contrairement aux vaccins conventionnels qui nécessitent souvent une réfrigération».

Il semble avoir le potentiel de fournir une réponse immunitaire efficace en une seule dose.En 2014, KBP a fait les gros titres comme l’une des rares entreprises à proposer un traitement efficace contre l’Ebola, ayant fabriqué le ZMapp™ avec la société californienne Mapp BioPharmaceuticals en partenariat avec l’American Biomedical Advanced Research and Development Authority (Barda).

L’Agence européenne du médicament (EMA) estime «qu’il faudra peut-être attendre au moins une année avant d’avoir un vaccin contre le Covid-19 prêt à être approuvé et disponible en des quantités suffisantes pour permettre une utilisation à grande échelle». Cette estimation se fonde sur les informations disponibles et les expériences passées en matière de développement de vaccins, précise l’EMA.

Les géants de la santé, tels que Johnson & Johnson ou Sanofi, ont déjà annoncé travailler à des traitements préventifs ou curatifs contre ce fléau. D’autres biotechs, comme la canadienne Medicago, utilisent aussi des feuilles de tabac pour la mise au point de vaccins.

L’entreprise n’utilise pas d’œufs, comme base pour les vaccins, mais des plantes et a réussi à produire une particule de type viral du coronavirus après avoir obtenu le gène du SRAS-CoV-2 (virus causant la maladie Covid-19). Cette étape est capitale pour développer le vaccin qui sera soumis à des tests précliniques de sécurité et d’efficacité.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!