toggle menu
mercredi, 14 novembre, 2018
  • thumbnail of elwatan09072018

La chambre d’accusation de la cour d’Alger l’a confirmé la semaine dernière

L’ex-chef de sûreté de la wilaya d’Alger poursuivi en justice

09 novembre 2018 à 11 h 01 min

L’ex-chef de sûreté de la wilaya d’Alger, Noureddine Berrachedi, est poursuivi en justice. La chambre d’accusation près la cour de justice d’Alger a estimé la semaine dernière qu’il y a lieu de le poursuivre dans l’affaire dite d’«El Bouchi» par un juge d’instruction choisi hors de la circonscription judiciaire où l’inculpé (Noureddine Berrachedi) exerce ses fonctions, avons-nous appris de sources judiciaires.

Une Interdiction de sortie du territoire national (ISTN) a été émise il y a quelques jours par le parquet à son encontre, confirment d’autres sources policières. Limogé le 4 juillet dernier par le nouveau Directeur général de la Sûreté nationale, Mustapha Lahbiri, l’ex-chef de sûreté de wilaya d’Alger, Noureddine Berrachedi, avait fait l’objet de persistantes rumeurs ayant trait à sa proximité avec Kamel El Bouchi.

Ce dernier, rappelons-le, est actuellement incarcéré suite à l’affaire explosive de la tentative d’introduction en Algérie de 701 kilogrammes de cocaïne à partir du port d’Oran. Il y a lieu également de relever que son limogeage est intervenu une semaine à peine après la mise de fin de fonctions de son patron, l’ex-directeur général de la sûreté nationale (DGSN), le général-major Abdelghani Hamel.

Les avocats de Chikhi insistent toujours pour que le juge d’instruction auditionne ce dernier tant que ses déclarations qui ont mené à sa mise à l’écart regorgent d’informations compromettantes. En effet, quelques heures à peine avant son limogeage l’ex-DGSN s’était insurgé en tonnant à partir d’Oran : «Lors de l’enquête préliminaire sur l’affaire des 701 kg de cocaïne, il y a eu des pressions et une violation de procédure.

Celui qui veut enquêter sur la corruption doit lui-même être propre. Nous aussi nous disposons d’informations sur cette affaire que nous mettrons à la disposition de la justice.» Il y a quelques jours, l’un de ses enfants, Ameyar Hamel, a été convoqué par le magistrat instructeur de la 9e chambre du pôle pénal spécialisé dont le siège est situé au niveau du tribunal de Sidi M’hamed.

Audition

Il a été auditionné en tant que témoin sur ses liens commerciaux avec l’accusé principal, Kamel Chikhi, notamment en ce qui concerne son parc sous douane avec chambres froides où son «client» déposait ses conteneurs de viande congelée avant d’être dédouanée. Rappelons que le chauffeur personnel de l’ex-patron de la police algérienne est actuellement en prison dans le cadre de la même affaire.

Il est accusé, selon des sources judiciaires, d’avoir assuré «l’escorte» à maintes reprises à l’accusé principal «El Bouchi» lors de ses déplacements de et vers l’aéroport international Houari Boumediène pour lui éviter d’être fouillé par les agents de la Police des frontières (PAF) et les douanes algériennes. Noureddine Berrachedi a été nommé chef de sûreté de wilaya d’Alger fin 2014.

Sa promotion est intervenue au lendemain du limogeage de son patron de l’époque, l’ex-chef de sûreté de wilaya d’Alger, Noureddine Boufellaga. Ce dernier avait payé les frais d’un plébiscite émanant des hommes bleus qui, en colère, voulaient le voir succéder à Abdelghani Hamel à la faveur d’une marche inédite qui les avait conduits jusqu’aux portes mêmes de la présidence de la République.

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!