Invité au forum du quotidien Annasr : Abderrahmane Benhamadi annonce l’ouverture d’une «académie» Condor fin 2018 | El Watan
toggle menu
samedi, 01 octobre, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Invité au forum du quotidien Annasr : Abderrahmane Benhamadi annonce l’ouverture d’une «académie» Condor fin 2018

19 septembre 2018 à 1 h 16 min

Invité au forum du quotidien régional arabophone Annasr, hier matin à Constantine, le président du groupe Condor, Benhamadi Abderrahmane, a annoncé que son projet d’une nouvelle «académie» de formation sera concrétisé à la fin de l’année 2018. «Actuellement, plusieurs personnes paient à leurs enfants des formations très chères à l’étranger et qui sont demandées dans plusieurs entreprises.

Dans le but d’investir dans les ressources humaines, Condor va prendre à sa charge ces formations et ouvrir son ‘‘académie’’ à la fin de l’année 2018», a-t-il déclaré. Et d’ajouter, au sujet des nouveaux projets du groupe, que la production de Condor-Dasan, spécialisée notamment dans les refroidisseurs et la télésurveillance, sera lancée en novembre prochain. Pour ce qui est de la marque italienne Nardi, dont le showroom a été inauguré récemment à Hydra, M. Benhamadi a affirmé que l’usine de Milan a été délocalisée à Bordj Bou Arréridj et que les installations sont en cours : «Le premier produit sera réalisé par Condor en attendant le lancement de la production à partir de l’année 2019.»

Pour ce qui est de la participation du groupe Condor à la semaine économique aux Etats-Unis et des conventions signées sur place, M. Behamadi a précisé : «On a trouvé deux sociétés intéressées par la distribution indirecte des produits électroménagers.» «C’est-à-dire qu’ils ont des plateformes au port de Baltimore, où les produits restent en hors taxes. Les gens intéressés viennent s’approvisionner sur place.

Nous avons signé un protocole d’accord avec ces deux entreprises pour éventuellement commencer la distribution, en prenant en compte les normes américaines. Nous devrions envoyer des produits adaptés à la demande et aux normes américaines, à titre d’exemple les tailles des produits et autres», a-t-il précisé.

En dépit des contraintes que le groupe Condor a rencontrées au niveau de certains marchés, particulièrement africains, M. Benhamadi s’est montré très optimiste de la diversification qu’a connue le groupe dans plusieurs domaines. Selon ses affirmations, le chiffre de vente a connu une hausse de 25% en comparaison avec l’année 2017, cette augmentation est estimée à 70 milliards de dollars.

«Nous avons également pu augmenter les chiffres de l’exportation de 5 millions de dollars durant l’année 2017 à 20 millions de dollars durant seulement le premier semestre de 2018. Notre but est d’atteindre les 50 millions de dollars de ventes vers l’étranger», a-t-il détaillé en soulignant le succès de l’entreprise qui se traduit, selon lui, dans les chiffres communiqués.

Pour ce qui est de sa stratégie d’exportation et d’internalisation du produit algérien, ainsi que les difficultés rencontrées en Afrique, le président du groupe Condor ajoute qu’aucun problème ne se pose au nord du continent. Par exemple, d’après ses dires, en Tunisie, Condor est considérée comme la première marque.

 «Le marché africain est caractérisé par la présence en force de sociétés chinoises, qui occupent la première place avant les turques et les coréennes. Par contre, le produit algérien est classé en 4e position. Nous avons beaucoup de travail à faire, non pas pour concurrencer ces pays, mais pour nous faire une place sur les marchés d’autres pays d’Afrique et répondre à la capacité d’achat des populations, en assurant la qualité et le bon prix», a souligné M. Benhamadi.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!