Inquiétudes des défenseurs des droits de l’homme | El Watan
toggle menu
vendredi, 28 janvier, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021



Inquiétudes des défenseurs des droits de l’homme

09 septembre 2021 à 11 h 20 min

De nombreuses arrestations ou des procès, notamment d’activistes du hirak, ont eu lieu ces derniers jours, à travers plusieurs wilayas du pays. La situation semble inquiéter au plus haut point les défenseurs des libertés et des droits de l’homme, qui n’ont cessé de lancer des appels pour la libération des détenus d’opinion.

Des pétitions sont épisodiquement lancées. Mais les choses ne semblent pas aller, a priori, dans le sens de l’«apaisement» souhaité par ceux-là. S’il y a eu, par moment, des grâces présidentielles qui ont touché des détenus du hirak, les arrestations, de leur avis, n’ont pas cessé. «Les arrestations ne se sont pas arrêtées depuis plus de deux ans, et il n’y a rien qui indique que le régime a l’intention de revenir à la normale, du moins à la situation d’avant juin 2019. Bien au contraire. Le régime a mis en place une stratégie sécuritaire pour museler, au nom de la ‘‘lutte antiterroriste’’, tous ceux qui s’opposent à lui. Des personnes ont été poursuivies pour leur appartenance au MAK ou à Rachad, alors qu’en réalité, elles n’ont aucun lien avec ces deux organisations. Tout adversaire politique qui dérangerait le régime risquera d’être accusé, à tort, de terrorisme, au nom du MAK et de Rachad, alors qu’il n’a aucun lien avec ces derniers», nous a déclaré à ce propos l’avocat Abdelghani Badi.

*Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!