Imposante marche à Larbaâ Nath Irathen (Tizi Ouzou) : «Le peuple veut se réapproprier la commémoration du 20 Août» | El Watan
toggle menu
vendredi, 20 septembre, 2019
  • thumbnail of elwatan19092019





Imposante marche à Larbaâ Nath Irathen (Tizi Ouzou) : «Le peuple veut se réapproprier la commémoration du 20 Août»

21 août 2019 à 10 h 13 min

La mobilisation continue dans la wilaya de Tizi Ouzou, où la rue ne connaît pas de répit, en raison des actions de protestation organisées dans le cadre du mouvement populaire enclenché, à l’échelle nationale, le 22 février dernier, pour exiger le départ du système. C’est dans le même sillage, d’ailleurs, qu’une marche a été organisée, hier, dans la ville de Larbaâ Nath Irathen, à 30 kilomètres de Tizi Ouzou, pour réclamer, entre autres, la libération des détenus du mouvement populaire.

Ainsi, vers 11h, des centaines de personnes se sont rassemblées au lieudit Tizi n’Semlal avant de se diriger vers le centre-ville en scandant «Pouvoir assassin !» «Pour un Etat civil et pas militaire !» Puis, la foule a poursuivi son parcours jusqu’en ville en criant «Libérez les détenus, libérez la justice !» Les protestataires ont ensuite marqué une halte devant les fresques érigées à l’effigie des martyrs du Printemps noir, pour observer une minute de silence à la mémoire de ces jeunes décédés lors des événements sanglants qu’a connus la région en 2001. Avant de se disperser dans le calme, les manifestants ont tenu un rassemblement devant la stèle de Abane Ramdane, où une gerbe de fleurs a été déposée par des blessés du Printemps noir. «Nous voulons, à travers cette action de protestation, réclamer la libération des détenus du mouvement populaire. Nous demandons aussi un Etat de droit avec la primauté du civil sur le militaire», a déclaré Mohamed Ameziane Boulifa, l’un des organisateurs de cette marche. «Nous avons rendu hommage aux victimes du Printemps noir qui, eux aussi, ont participé à la révolution en 2001 qui se poursuit aujourd’hui. Le peuple veut se réapproprier la commémoration du 20 Août 1956 et toutes les autres journées commémoratives», a ajouté notre interlocuteur.

Notons aussi que dans le sillage de la commémoration du 63e anniversaire du Congrès de la Soummam, une exposition sur la Guerre de Libération nationale et le mouvement populaire a été mise en place à la bibliothèque municipale de Larbaâ Nath Irathen, où l’ancien animateur du MCB et détenu des événements d’Avril 1980, Saïd Khelil, a donné une conférence sur le thème : «20 Août 1956 – 20 août 2019 : continuité de la Révolution».

Par ailleurs, notons qu’une autre marche est prévue pour demain, jeudi, dans la ville de Tigzirt, à 40 kilomètres au nord de Tizi Ouzou. Il s’agit d’une action qui sera organisée pour exiger la libération d’un citoyen de la commune et militant du RCD, Amar Acherfouche en l’occurrence, et les autres détenus interpellés pour avoir eu en possession l’emblème amazigh lors des marches du vendredi. Cette action démarrera à 10h30, de la place des Martyrs (devant le cinéma Mizrana) jusqu’au siège du tribunal de la ville.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!