Immigration au Canada : Nouveau système basé sur la déclaration d’intérêt | El Watan
toggle menu
lundi, 18 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan18112019


Immigration au Canada : Nouveau système basé sur la déclaration d’intérêt

09 septembre 2018 à 4 h 00 min

Il faut se préparer pour l’immigration au Canada. Il s’agit d’un projet complet avec toute sa complexité. Il y a une réalité et il faut s’y préparer. Il faut aussi ne pas se faire avoir par ceux qui vous font miroiter des choses.»

C’est en ces termes que s’est exprimée, hier, Nora Bouhali, consultante certifiée en immigration de Canway Consulting, agent agréé Par Vivre O Canada Immigration, lors d’une conférence d’information à l’hôtel Sofitel Alger. Elle a dit que le recourt à des consultants reste «optionnel et non vital» et qu’il faut surtout se méfier des vendeurs d’illusions et des briseurs de rêves.

Elle mentionne dans ce contexte une compagnie en Algérie (à l’Est), qui fait payer les candidats pour leur offrir un «contrat» de travail au Canada. Or, il faut savoir que la loi canadienne interdit formellement à qui que ce soit (même les agences de recrutement au Canada) de demander de l’argent à un candidat pour lui «trouver» du travail.

Il s’agit donc d’une escroquerie. «Celui qui vous dira que lorsque vous aurez ce contrat, vous obtiendrez vos papiers canadiens au bout de 3 à 6 mois de votre arrivée au Canada, vous arnaque.

Celui qui vous dira : ‘‘J’ai un contrat de travail pour vous au Canada’’, demandez-lui de vous donner avec ce contrat la copie de l’autorisation que l’employeur canadien a obtenue du gouvernement pour vous embaucher (EIMT)», a-t-elle précisé.

Le gouvernement du Canada accorde une grande importance aux candidats en demande d’immigration quant à leur capacité de trouver un emploi rémunéré. Un des buts visés par le système de sélection d’immigration dans le cadre d’Entrée Express est pour le Canada de choisir de nouveaux immigrants qui, dès leur arrivée au pays, seront capables de s’intégrer rapidement dans le marché du travail canadien.

Après «Mon Projet Québec», la plateforme tant décriée, place au nouveau portail «Arrima». A l’image du dispositif fédéral Entrée Express, le dispositif d’immigration pour les travailleurs qualifiés devrait bientôt fonctionner sur le système de la déclaration d’intérêt.

Les candidats pourront soumettre à tout moment leur profil (celui-ci sera valide pendant 12 mois) et seront classés en fonction d’une grille de sélection. Les postulants ayant obtenu le plus de points seront invités à présenter une demande de Certificat de sélection du Québec (CSQ).

«Arrima sélectionne les meilleurs candidats en fonction de la demande de main-d’œuvre selon les besoins des régions. Vous créez votre profil pour le soumettre et vous tombez dans un bassin de candidats. Les meilleurs profils seront sélectionnés et une invitation sera envoyée pour fournir un dossier papier avec une diminution des délais de traitement», dira la conférencière.

Selon le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI), Il est conçu pour inviter continuellement et rapidement des travailleurs qualifiés ayant des profils répondant aux besoins des entreprises québécoises.

Le 2 août, le Québec est devenu la dernière province canadienne à adopter un système d’immigration fondé sur l’expression «manifestation d’intérêt».

Le ministre de l’Immigration du Québec, David Heurtel, a déclaré que les candidats ayant une expérience de travail dans des professions pour lesquelles des pénuries ont été identifiées dans les régions périphériques du Québec seront placés en première ligne pour une sélection future.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!