Des correctifs à la stratégie de lutte contre la Covid-19 : Déconfinement «au mérite» | El Watan
toggle menu
samedi, 30 mai, 2020
  • thumbnail of elwatan30052020




Des correctifs à la stratégie de lutte contre la Covid-19 : Déconfinement «au mérite»

20 mai 2020 à 10 h 07 min

Les deux principales recommandations du comité scientifique du suivi et de l’évolution de l’épidémie de la Covid-19, à savoir le port obligatoire de masque de protection dans les lieux publics et le lancement des enquêtes épidémiologiques ciblées autour des cas confirmés pour un confinement ciblé, deux conditions sine qua non, pour engager une stratégie de déconfinement, ont été approuvées par le président de la République sans prendre en compte celle relative au confinement total pour la fête de l’Aïd. Les enquêtes porteront sur tous les cas contacts qui seront mis en quarantaine afin d’éviter de nouvelles contaminations.

Cette méthode permet d’éviter d’isoler toute une région ou une ville. Un argument convaincant, surtout que des indicateurs sanitaires importants liés à l’épidémie sont pour le moment au vert, selon les spécialistes, notamment les épidémiologistes, mais cela ne signifie pas que c’est la fin de l’épidémie. La vigilance est toujours de mise.

L’avis des membres du comité scientifique fondé justement sur cette approche d’indicateurs sanitaires (réduction des hospitalisations aux urgences et en réanimation), adoptée par les épidémiologiques, apprête la décision politique quant au renforcement ou à l’allégement du dispositif du confinement, mis en place depuis deux mois.

Pour le moment, le déconfinement total ne semble pas être à l’ordre du jour, pour le président de la République, qui a réuni lundi les membres du conseil, où il a été question de coordonner avec les scientifiques autour des actions du gouvernement en adoptant un discours cohérent dans les déclarations des uns et des autres, tout en mettant un terme à toute spéculation concernant l’allégement ou le renforcement du protocole sanitaire dans les prochains jours, sachant que le dispositif mis en place prendra fin le 29 mai prochain.

Un appel à l’ordre du Président qui intervient, a-t-on appris, suite au cafouillage portant sur une éventuelle décision d’un confinement total lors des deux jours de la fête de l’Aïd, largement diffusée par la presse nationale et sur les réseaux sociaux. Une réunion au cours de laquelle il a instruit le Premier ministre de l’examen de mesures complémentaires au confinement sanitaire, à l’occasion de l’Aïd El Fitr, après avoir écouté l’avis de chacun des membres.

Ces mesures porteront donc sur «la durée horaire du confinement, la garantie pour la disponibilité des masques, les déplacement entre wilayas et la visite des cimetières», indique un communiqué de la présidence de la République. La première instruction porte sur «le masque qui est tout aussi efficace que le confinement sanitaire, d’où l’impératif de rendre son port obligatoire pour tous», ont unanimement souligné les membres du conseil scientifique.

La seconde instruction du président de la République est l’élargissement des enquêtes épidémiologiques dans toutes les wilayas, afin de circonscrire les foyers pour endiguer l’épidémie, comme cela a été recommandé par le conseil scientifique tout en leur adressant «ses remerciements à ses membres, et à travers eux aux personnels de la santé, tous corps confondus, pour leur abnégation et leurs efforts en vue de juguler la pandémie et épargner au pays ses complications», conclut le communiqué de la Présidence.

Lors de cette rencontre, le Président a eu également à écouter certains membres du conseil scientifique sur les aspects liés au diagnostic de la Covdi-19 et les moyens mis en place pour son renforcement à travers l’ouverture de 26 centres dans différentes wilayas du pays.

Le ministre de la Santé et président du conseil scientifique a, quant à lui, présenté le point de situation sur l’évolution de l’épidémie, le nombre de cas, positifs, le nombre de décès et les taux d’occupation des lits en réanimation qui sont en baisse.

Deux indicateurs qui montrent une amélioration de la situation épidémique dans le pays que le président de la République «aurait souhaité voir apparaître avec une approche pédagogique» lors de la présentation quotidienne du bilan limité à un tableau de chiffres en nombre de morts et de cas positifs, a- t-on appris. Une des étapes de tout le processus de communication, sur cette épidémie mondiale et son évolution, qui mérite effectivement d’être revue.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!