Il s’engage à protéger le peuple dans toutes les conditions : Gaïd Salah prend-il ses distances avec le président Bouteflika ? | El Watan
toggle menu
mardi, 23 avril, 2019
  • thumbnail of elwatan20190423

Il s’engage à protéger le peuple dans toutes les conditions : Gaïd Salah prend-il ses distances avec le président Bouteflika ?

19 mars 2019 à 9 h 30 min

Le chef de l’état-major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah, encense le mouvement populaire citoyen qui exige, depuis quatre semaines, un changement radical du système politique.

Dans un discours prononcé à Béchar, dans la 3e Région militaire, Ahmed Gaïd Salah salue le sens élevé de patriotisme et de civisme des Algériens qui sont massivement sortis manifester à travers l’ensemble du territoire national.

«Le peuple algérien a fait preuve aujourd’hui, dans les circonstances actuelles, d’un grand sens du patriotisme et d’un civisme inégalé, qui dénotent d’une profonde conscience populaire ayant suscité une vive admiration partout dans le monde», affirme le chef d’état-major, qui commente en des termes élogieux cette mobilisation populaire inédite pour le départ du président Bouteflika et le changement du système politique.

Ne faisant aucunement référence au président Bouteflika, Ahmed Gaïd Salah s’engage à protéger le peuple et la nation en toutes circonstances et dans toutes les conditions. «A la lumière de cette conscience de la grandeur et de l’éminence de la patrie, de sa sécurité et de sa stabilité, je tiens à réitérer aujourd’hui mon engagement devant Allah, devant le peuple et devant l’histoire, pour que l’Armée nationale populaire demeure, conformément à ses missions, le rempart du peuple et de la nation dans toutes les conditions et les circonstances», souligne-t-il, laissant ainsi entendre que l’armée suivra la volonté du peuple «avec lequel elle partage la même vision de l’avenir du pays».

Le chef d’état-major de l’ANP assure que la crise que traverse le pays trouvera une solution adéquate : «Toute personne sage et circonspecte est consciente, de par son patriotisme et sa clairvoyance, que pour chaque problème existe une solution, voire plusieurs, car les problèmes, aussi complexes soient-ils, trouveront indéniablement une solution convenable, voire adéquate.» Et d’exprimer dans ce sillage son «intime conviction» qu’«un sens aiguisé de responsabilité est requis pour apporter ces solutions au moment propice». Ahmed Gaïd Salah parle ainsi de «l’espoir de voir l’Algérie, toujours et à jamais, au-dessus de tous les défis», qui «est permanent, se renouvelle et s’enracine dans les esprits et les cœurs».

Le chef d’état-major de l’ANP, qui s’éloigne définitivement du langage belliqueux et menaçant qu’il employait il y a quelques semaines contre ceux qu’il considérait comme «des ennemis intérieurs de l’Algérie», développe aujourd’hui un discours plutôt conciliant et flatteur envers le peuple. Il va jusqu’à considérer que l’élan populaire en faveur du changement a fait renaître l’espoir. «Un espoir augurant d’un avenir meilleur et d’une capacité à relever les enjeux, tous les enjeux.

Ces ambitions d’un avenir meilleur font la fierté de l’Armée nationale populaire, qui s’enorgueillit d’être l’un de ses artisans en s’inspirant de cette force, appuyée par son lien étroit avec son grand peuple et par la sympathie de ce dernier envers ses forces armées», soutient le chef d’état-major, qui rappelle ainsi les grands sacrifices consentis par le peuple algérien qui, après s’être extirpé du colonialisme français, a subi les affres du terrorisme.

«En dépit de toutes ces souffrances, l’Algérie a su triompher, voire se renforcer pour jouir des bénédictions de la sécurité, de la paix et de la stabilité», poursuit-il, se disant «convaincu» que «le peuple algérien, qui a toujours placé les intérêts de la nation au-dessus de toute considération, dispose des aptitudes nécessaires pour éviter à son pays toute conjoncture pouvant être exploitée par des parties étrangères hostiles».

Depuis deux semaines, le chef d’état-major de l’ANP multiplie les éloges flatteurs du peuple. Une insistance qui suscite des interprétations mais aussi des interrogations quant à un éventuel repositionnement de l’ANP par rapport aux événements que traverse le pays. Le vice-ministre de la Défense nationale semble ainsi, pour beaucoup d’observateurs, prendre ses distances avec le président Bouteflika.

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!