«Il faut une obligation vaccinale pour certains corps» | El Watan
toggle menu
mardi, 24 mai, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Dr Mohamed Yousfi. Président de la Société algérienne des maladies infectieuses

«Il faut une obligation vaccinale pour certains corps»

09 décembre 2021 à 12 h 00 min

– Les prémices de la quatrième vague semblent se préciser, notamment avec la hausse du nombre de cas de contamination. Cinq millions de personnes ont complètement terminé leur schéma vaccinal et d’autres ont reçu seulement une seule dose. Pensez-vous que le taux de couverture vaccinale est suffisant pour faire face à cette nouvelle vague ?

Pas du tout. La couverture vaccinale est en deçà des objectifs fixés par le gouvernement dans la cadre de la campagne nationale de vaccination lancée en janvier 2020.

Elle est encore loin des recommandations, notamment avec l’apparition du variant Delta pour lequel il était recommandé d’augmenter la proportion à 80% de la population pour avoir l’immunité collective.

Aujourd’hui, le taux de vaccination est très insuffisant. Les pays qui ont réussi à mettre en place une vaccination massive affrontent la cinquième vague sans trop de dégâts, malgré les dizaines de milliers de cas enregistrés chaque jour, leur système de santé n’est pas dépassé et il y a moins de décès.

C’est l’objectif principal recherché à travers la vaccination. Par ailleurs, les autres pays, comme la Russie, ou l’Europe de l’Est, qui ont un faible taux de vaccination, connaissent une hausse des cas de contaminations, c’est le cas de l’Afrique du Sud où il y a eu l’émergence du variant Omicron en l’absence des mesures barrières et où le taux de vaccination ne dépasse pas 40%. L’Algérie est dans la même situation.

Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!