Il est mené par un policier aux frontières (PAF) et un douanier à Annaba : Un réseau de trafic de cartes d’identité françaises démantelé | El Watan
toggle menu
mardi, 18 juin, 2019
  • thumbnail of elwatan20190618
  • Pub Alliance Assurance

Il est mené par un policier aux frontières (PAF) et un douanier à Annaba : Un réseau de trafic de cartes d’identité françaises démantelé

28 novembre 2018 à 11 h 00 min

Le juge d’instruction près le tribunal d’El Hadjar a ordonné, hier soir, sur recommandation du parquet, la mise sous mandat de dépôt de deux personnes, dont l’une est un policier aux frontières (PAF), tandis qu’une troisième a été placée sous contrôle judiciaire. Cité dans cette affaire de trafic de documents étrangers et complicité, un agent des Douanes est actuellement en fuite, avons-nous appris de sources judiciaires.

L’affaire a été découverte il y a quelques jours par les agents des Douanes en exercice à l’aéroport international Rabah Bitat de Annaba. Agissant sur informations, les douaniers de service le 16 novembre ont interpellé un jeune passager, venu à bord d’un vol régulier Paris/Annaba, pour les besoins d’une fouille au corps.

Au terme de cette dernière, ils ont découvert sur lui cinq vraies cartes d’identité françaises, appelées dans le jargon des faussaires «doublette». Elles étaient établies aux noms d’Algériens, naturalisés français, mais avec de fausses photos. Arrêté immédiatement, il a été transféré dans les locaux de la police des frontières.

Sur les lieux, un individu l’attendait à l’accueil. Il a été également repéré et arrêté. Auditionné, il est passé aux aveux. Premier complice dénoncé, un policier aux frontières qui assurait le contrôle et le passage sans encombre des détenteurs de ces vraies/fausses cartes d’identité étrangères.

Lors de l’instruction de cet épineux dossier, les enquêteurs ont découvert, sur la base des aveux de l’accusé principal, qu’il a à son actif l’établissement de plusieurs autres cartes d’identité françaises dont huit ont été récupérées. Identifiés et convoqués, les bénéficiaires de ces documents étrangers n’ont pas répondu à l’appel. Des mandats d’arrêt ont été établis et diffusés à leur encontre par les investigateurs.

Le principe de ce trafic juteux est simple. Bénéficiant de complicités, les faussaires se procuraient de vraies identités et filiations d’Algériens nés en France ayant réellement et légalement obtenu la naturalisation française, mais vivant en Algérie pour une raison ou une autre.

Ce réseau aurait obtenu frauduleusement de vrais documents administratifs aux noms des victimes, à leur insu. Les bénéficiaires, souvent en situation irrégulière en Europe, ont la possibilité de travailler en règle, de passer les contrôles d’identité et jouir d’une couverture sociale ou obtenir un passeport en toute légalité et voyager librement à travers le monde.

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!