HRW : « L’Algérie devrait libérer toute personne arrêtée parce qu’elle brandissait un drapeau » | El Watan
toggle menu
mardi, 15 octobre, 2019
  • thumbnail of elwatan15102019





HRW : « L’Algérie devrait libérer toute personne arrêtée parce qu’elle brandissait un drapeau »

09 septembre 2019 à 12 h 31 min

Humain Right Watch (HRW) a dénoncé, aujourd’hui lundi, dans un rapport les atteintes aux libertés en Algérie.

« Les autorités ont arrêté des gens qui ne faisaient que brandir un drapeau ou une pancarte. Elles ont emprisonné un vétéran de la guerre d’indépendance (Bouregâa ndlr) parce qu’il avait critiqué l’armée, annulé des réunions de partis politiques et d’associations, et bloqué un site d’informations de premier plan (TSA ndlr) », a relevé HRW.

« Une quarantaine de manifestants sont toujours emprisonnés après avoir été arrêtés par les forces de sécurité à Alger, Annaba, Chlef et dans d’autres villes d’Algérie, les 21 et 28 juin pour la plupart, parce qu’ils brandissaient des drapeaux amazighs. Parmi eux, plus de 30 sont détenus à Alger », lit-on dans le même rapport qui cite Me Abderrahmane Salah, secrétaire général du Réseau des avocats pour la défense des droits de l’homme.

« L’Algérie devrait libérer toute personne arrêtée parce qu’elle brandissait un drapeau », a souligné HRW.

Lire aussiExpulsion d’Ahmed Benchemsi : Human Rights Watch dénonce une « arrestation arbitraire »


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!