Fermées depuis le 12 mars dernier : Les écoles privées réclament l'aide de l'Etat | El Watan
toggle menu
samedi, 30 mai, 2020
  • thumbnail of elwatan30052020




Fermées depuis le 12 mars dernier : Les écoles privées réclament l’aide de l’Etat

17 mai 2020 à 10 h 10 min

Face aux pressions exercées sur les parents d’élèves scolarisés dans les écoles et crèches privées pour le paiement du troisième trimestre non tenu, l’Apoce a saisi les ministères du Commerce et de l’Education pour un arbitrage.

Imposée par la crise sanitaire et les mesures de lutte contre la propagation de la Covid-19, la fermeture des établissements scolaires durera au minimum 6 mois. Si aucun problème ne se pose pour le secteur public, les écoles privées crient au déficit. Elles sont au cœur d’une polémique avec les parents d’élèves.

Depuis quelques semaines, les établissements scolaires privés appellent les parents d’élèves à payer les frais du 3e trimestre. Des frais qui diffèrent d’une école à l’autre mais qui ne sont pas en dessous des 50 000 DA. Ils peuvent même dépasser les 100 000 DA. Ceci sans inclure les frais de réinscription, qui varient entre 10 000 et 25 000 DA. Ces prix, à titre indicatif seulement, changent selon l’école et le palier scolaire.

«Pourquoi payer pour un service non accompli ? Le 3e trimestre n’a pas eu lieu et mes enfants n’ont pas eu cours. Nous subissons tous l’impact de cette pandémie et nous n’avons pas à payer pour sauver la relation des propriétaires de l’école et du personnel, soit une relation employeur-employés», s’exclame une maman de 3 enfants, tous inscrits dans le privé. Un avis partagé par la majorité des parents dont les ressources financières ont été directement impactées par cette crise sanitaire et ses retombées économiques.

Des parents ont également dénoncé l’attitude de certains établissements, qui ont menacé de retenir à leur niveau le dossier scolaire de l’élève en cas de non-paiement des mois d’avril, mai et juin, avec les deux mois d’été et les frais de réinscription.

Une situation compliquée à laquelle personne n’était préparé et non citée dans le cahier des charges des écoles agréées. Ce document ne contient aucune clause prévoyant une issue en cas de force majeure.

Une raison de plus qui a fait réagir plus d’un, notamment l’Association nationale des écoles privées agréées (Anepa). Son président, Salim Aït Ameur, souligne que l’unique ressource des écoles privées ce sont les frais de scolarisation versés par les parents.

Dans ce sens, par son biais, l’Anepa sollicite l’aide des parents et surtout celle du gouvernement afin de venir en aide à ces établissements.

«L’Anepa fait appel à toutes les ressources des parents qui peuvent et de notre gouvernement à aider et soutenir les parents et les écoles privées de leurs enfants afin qu’elles puissent rémunérer les personnels et subvenir aux charges d’urgence. Bien sûr, les écoles privées ne sont pas toutes sur le même modèle.»

L’Anepa déclare qu’il n’est pas question de présenter une demande d’aide aux parents sous quelque forme que ce soit, ressemblant à un chantage. «Il est évident qu’à l’impossible nul n’est tenu», déclare-t-il dans un post publié dans un groupe de parents d’élèves des écoles privées.

Cette association aurait également demandé au ministère de l’Education nationale une rencontre pour étudier les pistes de solution dans ce sens, notamment une aide de l’Etat. L’Anepa n’aurait reçu aucune réponse pour le moment.

Il est à savoir également que face aux pressions exercées sur les parents d’élèves scolarisés dans les écoles et crèches privées pour le paiement du troisième trimestre non tenu, l’Association de protection et d’orientation du consommateur et son environnement (Apoce) a saisi les ministères du Commerce et de l’Education pour un arbitrage. Une décision dans ce sens devrait être bientôt annoncée.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!