«Faut-il se débarrasser des architectes ?»

La somptueuse villa Abdeltif a abrité samedi dernier la première édition du Café de l’architecture, une louable initiative que l’on doit au Syndicat national des architectes agréés (Synaa) l Il s’agit d’un espace de débat et de réflexion entièrement décloisonné autour des problématiques urbanistiques.