Education nationale : La réforme du baccalauréat gelée ? | El Watan
toggle menu
mercredi, 16 octobre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191016





Education nationale : La réforme du baccalauréat gelée ?

03 septembre 2019 à 10 h 00 min

Alors que le dispositif devait commencer cette année, la mise à exécution du projet de réforme du baccalauréat est gelée.

C’est ce qu’a laissé entendre l’actuel ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, lors d’un point de presse tenu en marge de la conférence nationale des cadres de l’administration centrale, des directeurs de l’éducation de wilaya et des représentants des partenaires sociaux, consacrée aux derniers préparatifs à la veille de la rentrée scolaire 2019-2020. Une déclaration phare qui met ainsi fin à l’ère de Nouria Benghebrit.

«La réforme du baccalauréat est liée à la réforme de l’enseignement secondaire. Pour le moment, nous devons attendre la fin du travail de commission d’experts installée à cet effet. Nous ne pouvons pas donner de date pour l’exécution de ce projet de réforme», a déclaré M. Belabed.

Pour les spécialistes du secteur, cela prendrait deux, voire trois ans. Ils justifient leur délai par les différents partenaires qui devront participer à cette étape importante dans le système éducatif, les avis différents qui peuvent mettre des années à s’accorder sur un terrain d’entente. La preuve est la longue durée prise pour l’approbation de ce projet de réforme du baccalauréat. Ainsi, les élèves de 2e année secondaire ne subiront pas de contrôle continu ni d’examen comptabilisé au baccalauréat de 2021, comme prévu.

Bien qu’ils boycottent toutes les activités et réunions de leur tutelle et du gouvernement de Noureddine Bedoui, les membres de l’Intersyndicale de l’éducation disent approuver cette démarche de gel de toute réforme. «Nous sommes tout à fait d’accord quant à cette décision. Nous estimons que sans une réforme globale du système éducatif dans le palier du secondaire, ramener le bac de 5 jours à 3 jours ne change rien.

Bien au contraire, avec la réforme globale et en bonifiant d’un coefficient important les matières essentielles, nous pouvons arriver à un bac de qualité», estime Meziane Meriane, coordinateur national du Syndicat des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (Snapest). Un avis partagé par Boualem Amoura, secrétaire général du Syndicat autonome des travailleurs de l’éducation et de la formation (Satef) qui toutefois espère que les responsables de cette décision ne s’endormiront pas sur ce dossier très important.

Pour les nouveautés de cette année scolaire, le plus important reste l’augmentation de la prime de solidarité scolaire de 3000 à 5000 DA au profit de 3 millions d’élèves démunis et la revalorisation de la prime de scolarité (fixée depuis 1994 à 400 DA) à 3000 DA, pour chaque enfant scolarisé dans les trois paliers, à savoir primaire, moyen et secondaire.

Concernant la surcharge des classes, M. Belabed a évoqué des mesures «inédites» résumées en la réception de 656 établissements éducatifs, dont 426 primaires, 137 collèges et 93 lycées, auxquels s’ajouteront 161 autres dont la réception est prévue à la fin de l’année en cours.
Signalons qu’au titre de cette année scolaire 2019/2020, 9 110 000 élèves, dont 155 000 nouveaux, rejoindront demain les bancs de l’école au niveau national. Pour les encadrer, 8040 nouveaux postes budgétaires, dont 1061 postes pédagogiques, ont été créés, qui viennent s’ajouter aux 749 000 fonctionnaires de plus de 27 000 établissements éducatifs.

Pour les manuels scolaires, problème redondant chaque année, le ministre a annoncé l’impression et la distribution de 50 millions d’ouvrages, tous cycles confondus. Ceci en plus des 30 millions de livres en stock de l’année dernière.

D’un ton rassurant, M. Belabed évoque également les livres pour les élèves aux besoins spécifiques, notamment en braille, qui sont fin prêts et disponibles dans les écoles. Cette catégorie a, selon ses propos, bénéficié 186 nouvelles classes, portant leur nombre global à 851. En matière de restauration scolaire, 94% des cantines devraient être opérationnelles. Le parc dédié au transport scolaire a également été renforcé par 1000 nouveaux bus.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!