Des victimes face aux représailles | El Watan
toggle menu
vendredi, 03 décembre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



Violences faites aux femmes

Des victimes face aux représailles

25 novembre 2021 à 12 h 00 min

Alors que le monde, à travers l’Onu, lance une campagne de lutte contre les violences à l’égard des femmes, en Algérie, le silence pèse de tout son poids. Pourtant, durant cette année, 62 femmes ont été tuées, 9 autres ont failli l’être et 17 743 ont fait l’objet de violences.

Criminalisées depuis plus de près de 6 ans, les violences à l’égard des femmes ne cessent d’augmenter d’année en année. Loin de refléter la réalité, les statistiques de la gendarmerie et de la police laissent perplexe. Ainsi, durant les neuf premiers mois de l’année en cours, les services de la Sûreté nationale ont révélé le nombre de 33 femmes assassinées – auquel il faut ajouter celui de 9 tentatives d’assassinat – alors que la Gendarmerie nationale a fait état de 29 autres femmes tuées.

Ce qui donne un total de 62 femmes ayant perdu la vie suite à des violences. Un chiffre qui inquiète lourdement, d’autant que chaque année, il connaît une progression préoccupante.

Les mêmes services de sécurité ont affirmé, par ailleurs, que durant la même période, 17 743 femmes ont été victimes de violences (12 331 cas enregistrés par la gendarmerie et 5412 par la police). Sur les 5412 victimes, 1573 ont été violentées par leurs conjoints, 2460 par des étrangers, 273 par le fils, 287 par le père et 815 par d’autres membres de l’entourage.

Les types de violence vont du mauvais traitement, 1034 victimes, jusqu’aux violences sexuelles, 54 cas, en passant par les agressions physiques, 4000 cas, ou le harcèlement, 64 cas.

Le foyer familial, censé être l’espace le plus protégé, est devenu le lieu privilégié où s’exercent toutes les formes de violence, avec plus de 90% des cas.

Les services de la gendarmerie ont évoqué les résultats d’une étude récemment finalisée sur les féminicides durant les cinq dernières années qui montrent que sur les 132 affaires enregistrées, dans 90% des cas, les auteurs ont une relation directe avec les victimes, dans 35% des cas, c’est le mari, dans 28% des cas, l’amant, dans 10% des cas, un membre de la famille et dans 10% des cas, un étranger.

Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!