Des enseignants protestent devant le siège du ministère de l’Éducation | El Watan
toggle menu
mercredi, 13 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan13112019


Des enseignants protestent devant le siège du ministère de l’Éducation

21 octobre 2019 à 12 h 57 min

Des dizaines d’enseignants ont observé, aujourd’hui lundi, un sit-in de protestation devant l’ancien siège du ministère de l’Éducation nationale, à Alger.

Venus des quatre coins du pays, les enseignants ont investi le périmètre des locaux du ministère tôt le matin, en réponse à l’appel à une grève, lancé par le Syndicat national des travailleurs de l’Education (SNTE).

Les enseignants protestataires ont adressé des messages au premier responsable du secteur. « Ya wazir nourid attaghyir  » (Ministre, nous voulons le changement ! », ont-ils crié devant l’ancien siège de leur ministère de  tutelle, sis près de Kouba, entouré par un dispositif de police. Les protestataires ont brandi des  pancartes où l’on peut lire : « Pour la révision du programme pédagogique « , « Nous voulons une égalité dans le classement  » ou encore  » On ne touche pas à la dignité de l’enseignant ».

Un groupe d’enseignants, que nous avons approchés sur place, a déclaré : « Nous demandons au ministre de l’Education d’accorder plus de considération à la situation de l’enseignant en particulier dans le palier primaire». « La politique de l’enseignant multi-services doit impérativement Cesser. Nous ne pouvons pas assurer les cours, la surveillance, l’assistance et le suivi pédagogique. Nous sommes des enseignants et non des gardiens», ont-ils lancé.

Les protestataires revendiquent par ailleurs l’amendement du statut particulier, de sorte à reclasser les enseignants du secondaire, du moyen et du primaire au même grade de base, et le réexamen du nombre des heures de travail des enseignants du primaire par rapport au temps de travail du moyen et du secondaire.

Des rencontres entre les représentants des enseignants et des responsables du ministère devraient avoir lieu dans l’après-midi, pour « étudier toutes les possibilités et éviter la radicalisation du mouvement ». Dans le cas contraire, a-t-on ajouté,  « la grève sera reconduite dans les prochains jours ».

Lire aussi : Les syndicats souscrivent au mouvement des enseignants du primaire


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!