Des armes à feu utilisées dans un affrontement à Tébessa : Onze blessés, des arrestations et une usine incendiée | El Watan
toggle menu
lundi, 16 septembre, 2019
  • thumbnail of 2019092019
  • Pub Alliance Assurance





Des armes à feu utilisées dans un affrontement à Tébessa : Onze blessés, des arrestations et une usine incendiée

28 avril 2019 à 19 h 52 min

Des hommes armés de fusils de chasse ont mené aujourd’hui une véritable expédition punitive dans la petite ville paisible de Hammamet (15 km au nord de Tébessa).

Ces hommes partis de l’unité de mise en bouteille  d’eau  minérale de marque privée, portant le nom Youkous ont tiré dans le tas blessant onze personnes par balles parmi les habitants, dont un jeune garçon gravement touché au niveau du ventre, évacué vers l’hôpital de Annaba.

Interrogé par El Watan, un jeune habitant de Hammamet témoigne : « Dans la matinée nous étions une vingtaine à aller voir le P/APC pour nous trouver une solution quant à la pénurie d’eau qui touche depuis longtemps notre ville et qui ne cesse de s’accentuer depuis l’installation de cette unité. Vers 11h, nous étions surpris par des individus armés de matraques, de sabres et d’autres armes blanches, venus de la région de Chéria, spécialement pour nous. Ils ont commencé à nous frapper. Chose qui a déclenché une vive riposte de la part des riverains, venus en solidarité avec nous et quand ils sont arrivés à l’usine, des gens armés ont commencé à tirer dans le tas depuis le toit. »

La nouvelle s’est répandue comme une trainée de poudre et les habitants, comme qui dirait enragés, se sont dirigés vers l’unité d’embouteillage pour se faire justice, commençant par mettre le feu à un poids lourd et briser le vitrage de la direction. 

Déployées en grand nombre, les unités de la Gendarmerie nationale anti-émeute ont été mobilisées pour faire cesser ces incidents, sécuriser cette unité et mettre fin aux affrontements.

Quatre personnes dont le propriétaire Baaloudj A. ont été interpellées par les éléments de la gendarmerie nationale. Mais cela n’a manifestement pas pu calmer la population qui s’est sentie comme brutalisée par les propriétaires et s’est vengée en mettant le feu à l’usine Youkous.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!