Déconfinement progressif dans le secteur du BTP | El Watan
toggle menu
mardi, 22 septembre, 2020
  • thumbnail of elwatan07092020





Examen de la situation des activités commerciales et des autres métiers

Déconfinement progressif dans le secteur du BTP

02 juin 2020 à 10 h 11 min

Les derniers chiffres communiqués par le comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus concernant les nouveaux cas de Covid-19 sont en baisse par rapport à ceux enregistrés durant le mois de Ramadhan.

Les autorités algériennes ont opté pour un déconfinement progressif par secteur, et le premier concerné est celui du bâtiment et des travaux publics.

Le Conseil des ministres, qui s’est tenu avant-hier, a décidé de «la levée progressive du confinement dans le secteur du bâtiment et des travaux publics, suivant un plan étudié par le Premier ministère en collaboration avec le ministère de la Santé et le comité scientifique». Pour les autres secteurs et branches d’activité, cela se fera apparemment graduellement.

A cet effet, il a été annoncé l’«examen avec les partenaires sociaux de la formule idoine pour la levée progressive du confinement pour certains métiers et activités commerciales à moindres risques de propagation du coronavirus, outre les activités ayant un impact direct sur la vie du citoyen après un long arrêt».

C’est aussi, selon toute vraisemblance, une réaction aux demandes pressantes des commerçants qui ont été gravement affectés sur le plan financier par les effets du confinement, qui dure depuis le mois de mars dernier.

D’ailleurs, ils ont commencé à l’exprimer dans quelques régions du pays, notamment par des rassemblements organisés devant les sièges de wilaya ou de directions du commerce, comme c’était le cas ces deux derniers jours à El Eulma, Béjaïa ou Ghardaïa.

La Présidence a annoncé, dans ce cadre, l’«examen des possibilités d’aide aux petits commerçants impactés, y compris leur éventuelle exonération partielle des impôts».

Jusque-là, les commerçants ou autres travailleurs qui se sont retrouvés sans revenus n’ont reçu aucune aide. Seule l’allocation «au profit des personnes impactées recensées» décidée au mois d’avril, d’une valeur de 10 000 DA, et dont le Président a «ordonné la prolongation», a été octroyée.

Bien évidemment, rien n’a été dit sur l’éventualité de la levée ou non du confinement partiel à la fin de l’actuelle période, qui court jusqu’au 13 juin. Tout dépendra, bien entendu, de l’avis du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus.

En tout cas, dans le même communiqué, il est signalé que «le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a présenté un exposé qui a fait état d’une stabilité de la situation sanitaire dans le pays, ayant permis une reprise des activités sanitaires au niveau des hôpitaux, y compris les interventions chirurgicales non urgentes et l’enregistrement d’indicateurs positifs à la faveur de l’activation et du renforcement des mesures sanitaires, dont le protocole de traitement adopté depuis le 23 mars dernier et qui a prouvé son efficacité avec le rétablissement de 98,2% des patients atteints sur un total de plus de 16 000 cas traités».

C’est pour cela que le chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune, s’est dit «satisfait quant à l’amélioration progressive relevée en matière de lutte contre la propagation de la pandémie de coronavirus, mettant l’accent sur l’impératif respect des mesures préventives, notamment le port des masques de protection et le respect de la distanciation physique».

Le Président a en outre «appelé les citoyens à la nécessité de persévérer dans le respect des mesures de prévention en vue de soutenir les résultats obtenus, exhortant les walis des wilayas où le déconfinement total a été décidé de suivre de près la situation et de veiller au respect de ces mesures, notamment l’interdiction des rassemblements, des fêtes et des mariages».

En d’autres termes, même si le confinement sera levé le 13 juin, certaines mesures de prévention seront toujours maintenues. De même, bien entendu, pour l’obligation du port du masque dans les espaces et la voie publics.

Il est utile de rappeler, en dernier lieu, que les derniers chiffres communiqués par le comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus concernant les nouveaux cas de Covid-19 sont en baisse par rapport à ceux enregistrés durant le mois de Ramadhan.

Avant-hier, il y avait 127 nouveaux cas et 7 décès, alors que durant la journée de samedi, il y avait 133 cas et 8 décès, et vendredi 137 cas et 8 décès.        



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!