D’anciens ministres de Bouteflika rattrapés par des affaires de corruption | El Watan
toggle menu
mardi, 20 octobre, 2020
  • thumbnail of elw_30092020






D’anciens ministres de Bouteflika rattrapés par des affaires de corruption

21 septembre 2020 à 11 h 17 min

D’ anciens ministres, dont des hommes de main du président déchu, Abdelaziz Bouteflika, seront appelés à comparaître devant le tribunal de Sidi M’hamed d’Alger.

Ayant déjà traité la première vague de dossiers liés à la corruption dans lesquels ont été impliqués d’ex-Premiers ministres et d’anciens ministres, cette juridiction a reçu une deuxième vague d’affaires concernant plus d’une dizaines d’anciens ministres et hauts cadres ayant servi durant les deux dernières décennies.

Envoyés, depuis le mois de mars dernier, à la Cour suprême pour être traités, ces dossiers, comme l’a rapporté hier Le Soir d’Algérie, ont atterri au tribunal de Sidi M’hamed d’Alger pour enclencher la nouvelle série de procès. Plusieurs hommes clés du régime Bouteflika seront appelés à la barre, dont l’ancien ministre de l’Energie, Chakib Khelil, qui se trouve actuellement à l’étranger.

La liste renferme aussi les noms de Abdelhamid Temmar, ancien ministre de l’Industrie et de la Promotion des investissements, et Mohamed Bedjaoui, ancien ministre des Affaires étrangères. Necib Hocine, ex-ministre des Ressources en eau, Mohamed Hattab, ex-ministre de la Jeunesse et des Sports, Temmar Abdelwahid, ancien ministre des Travaux publics et des Transports, Boudjemaa Talai, ministre des Travaux publics et Transports, Nouri Abdelwahab, ministre des Ressources en eau, Bouazghi Abdelkader, plusieurs fois wali et ancien ministre de l’Agriculture, figurent aussi dans la liste.

Ces dossiers concernent également Mohamed Ghazi, ancien ministre du Travail, Djamila Tamazirt, ancienne ministre de l’Industrie, et Houda Feraoun, ex-ministre de la Poste et des Nouvelles technologies de l’information et de la communication, et Rahiel Mustapha Karim, ancien chef de cabinet de Sellal.

Comme c’est le cas depuis l’éclatement de ces affaires de corruption, les noms d’une dizaine d’anciens walis sont aussi cités. Ces nouveaux dossiers concernent également les deux anciens PDG de Sonatrach, Meziane Mohamed et Ould Kaddour, ainsi que de hauts cadres de cette entreprise.

En mars dernier, rappelons-le, le parquet d’Alger avait annoncé l’envoi à la Cour suprême des dossiers de Chakib Khelil, Abdelhamid Temmar, Imane-Houda Feraoun, Mustapha Rahiel et Djamila Tamazirt. La première affaire concerne SNC Lavalin, dans laquelle sont accusés Chakib Khelil, ex-ministre de l’Energie, et Nouredine Bouterfa, en tant ancien DG de Sonelgaz.

Le deuxième dossier est celui de Batigec, dans lequel sont impliqués Abdelhamid Temmar et Mohamed Benmeradi, en tant qu’ex-directeur général du Domaine national.

La troisième, la quatrième et la cinquième affaires concernent respectivement l’entreprise BRC, Hocine Metidji et Algérie Télécom.

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!