Covid-19, solidarité, ramadhan, spéculation et démocratie : Tebboune rend hommage à la société civile | El Watan
toggle menu
jeudi, 13 août, 2020
  • thumbnail of elwatan13082020




Covid-19, solidarité, ramadhan, spéculation et démocratie : Tebboune rend hommage à la société civile

21 avril 2020 à 7 h 12 min

Le président Tebboune a beaucoup insisté sur l’élan de solidarité nationale en cette conjoncture particulière, le qualifiant de «phénomène salutaire qui honore l’Algérie et lui confère sa particularité dans le monde».

Le Conseil des ministre, qui s’est tenu dimanche 19 avril, s’est penché sur les urgences du moment afin, notamment, de faire face à cette nouvelle situation provoquée par la pandémie de coronavirus.

De la poursuite des efforts pour juguler la propagation du Covid-19 à l’organisation de la solidarité durant ce mois sacré de Ramadhan, le président Abdelmadjid Tebboune donne ses orientations aux membres du gouvernement.

Le chef de l’Etat ne s’est pas contenté d’orientations. Il a évoqué, dans ce contexte, l’impérieuse nécessité de construire un Etat fort pour «une véritable démocratie».

«La véritable démocratie ne saurait se construire que dans le cadre d’un Etat fort avec sa justice et sa cohésion nationale, et nous sommes déterminés à édifier cet Etat avec son référent novembriste», a assuré le président Tebboune,ajoutant : «L’Etat fragile ne peut donner lieu qu’à l’édification d’une pseudo-démocratie ouvrant les portes à l’anarchie et à la violation de la loi, à l’utilisation de l’Etat à des fins personnelles. Il me désole de dire que nous vivons une certaine anarchie affectant parfois les fondements de l’unité nationale et la conspiration avec certains réseaux étrangers hostiles au pays.»

Le chef de l’Etat a fait état donc de sa «détermination à édifier une véritable démocratie, étant une revendication populaire irréversible, une démocratie accordant à tout un chacun la place qu’il mérite indépendamment de sa position sociale». Et il a poursuivi en soutenant que cette démocratie qu’il veut construire «n’arrange pas ceux qui ont répandu la corruption sur la terre en amassant des fortunes suspectes et bénéficié de privilèges indus en usant de différents moyens».

Le président Tebboune a beaucoup insisté sur l’élan de solidarité nationale en cette conjoncture particulière,  le qualifiant de «phénomène salutaire qui honore l’Algérie et lui confère sa particularité dans le monde». «Une qualité qui caractérise notre grand peuple à chaque fois qu’il a rendez-vous avec l’histoire, comme aujourd’hui face à la pandémie du nouveau coronavirus ou hier avec le hirak populaire béni», a-t-il souligné. Pour lui, c’est cet élan de solidarité «qui a atténué l’impact de la crise».

Le chef de l’Etat a saisi cette opportunité en appelant «à la reconstruction de la société civile de manière à favoriser son adhésion au contrôle populaire, et ce, par l’encouragement des associations caritatives». Il a dans, ce contexte, enjoint d’«accélérer l’agrément des associations civiles sérieuses, au niveau national ou local, à condition qu’elles soient affranchies de toute orientation politique ou idéologique», considérant que «le véritable contrôle est le contrôle populaire et non pas administratif».

Le chef de l’Etat a ainsi ordonné aux ministres de l’Intérieur et du Travail de «classer les associations qui se sont distinguées pendant la crise sanitaire actuelle en associations d’utilité publique, sans lesquelles nous n’aurions pas pu obtenir ces résultats impressionnants en matière de solidarité et de distribution des aides».

Le président Tebboune, qui a déjà assuré de la maîtrise de la situation relative à la pandémie du Covid- 19, a appelé, à ce propos, à «faire montre de davantage de discipline, de vigilance et de patience». Il a ainsi ordonné «la poursuite des actions programmées, en dépit de l’amélioration de la situation, pour parer à toute éventualité à l’avenir».

22 milliards de dinars pour aider 2,2 millions familles nécessiteuses

Lors du dernier Conseil des ministres, il est fait état de 2,2 millions de familles nécessiteuses inscrites pour bénéficier de l’aide de l’Etat minimale de
10 000 DA.

Selon le ministre de l’Intérieur, cette liste est en cours d’assainissement pour éviter les doubles allocations. Un montant de 22 milliards de dinars a été alloué à cette opération.

Aussi, il est indiqué qu’en terme de solidarité nationale, jusqu’au 18 avril en cours, 388 000 familles impactées, dont plus de 178 000 (45%) dans la wilaya de Blida, ont bénéficié de plus de 12 000 tonnes de produits alimentaires à titre d’aides issues de 39 wilayas dans le cadre de la solidarité.

De plus, 220 000 familles vivant dans 5500 zones enclavées ont été entièrement couvertes en termes d’aides, mais aussi de moyens nécessaires à une vie décente, comme l’eau potable. Autre point traité lors du Conseil des ministres, la spéculation et le monopole, notamment en cette période de confinement et l’arrivée du Ramadhan.

Ainsi, 482 dossiers ont été déférés devant la justice et quelque 2500 tonnes de produits alimentaires et plus de six millions et demi (6,5 millions) d’unités de produits et équipements pharmaceutiques, tels que les médicaments, les solutions hydroalcooliques, les gants et les masques, ont été saisies.

S’agissant des catégories impactées par les mesures préventives, à l’instar des professions libérales, celles-ci restent soumises à la régulation des secteurs concernés, pour la mise en place des mécanismes et dispositions nécessaires à leur prise en charge. R. N.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!