Covid-19 : Acquisition prochaine de 300 000 doses de vaccins, selon Derrar | El Watan
toggle menu
dimanche, 26 septembre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021




Covid-19 : Acquisition prochaine de 300 000 doses de vaccins, selon Derrar

28 avril 2021 à 14 h 15 min

Le Directeur général de l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA), Dr Fawzi Derrar, a annoncé mercredi 28 avril l’acquisition prochaine d’un quota de 300 000 doses de vaccin russe «Sputnik V» et l’arrivage d’un autre quota «plus important» en juin, en vue «d’élever la cadence» de la vaccination.

«Nous recevrons un quota de 300 000 doses de vaccin russe dans les tout prochains jours, ce qui nous permettra d’élever la cadence de la vaccination», a déclaré le Dr Derrar, lors de son passage à l’émission «l’invité de la rédaction» de la chaine III de la Radio nationale, affirmant qu’un autre arrivage «plus important» de vaccins aura lieu en juin prochain.

Outre le vaccin russe, le DG de l’IPA a fait savoir qu’il y aura également le vaccin chinois et que des discussions sont engagées avec d’autres fournisseurs pour d’éventuelles acquisitions.

Dr. Derrar a tenu, à cette occasion, à rassurer la population que le rythme de la vaccination va augmenter, notamment avec l’acquisition d’importants quotas de doses de vaccins qui pourraient atteindre «un million de doses à partir de juin prochain», a-t-il déclaré, signalant que 60% des personnes inscrites sur la plate-forme sont vaccinées.

Le premier responsable de l’IPA a mis l’accent sur la tension qui sévit actuellement dans le monde quant à l’acquisition du vaccin, laquelle, a-t-il dit, va connaitre une baisse dans un ou deux mois, ce qui permettra d’avoir plus de production et «nous aider à avoir plus de doses pour entamer des campagnes de vaccination de grandiose». Quant à cette tension mondiale, elle s’explique, selon Dr Derrar, par le fait qu’il «n’existe pas beaucoup de producteurs de grandes cadences», ce qui explique également «les répercussions sur les pays» et la lenteur des «process d’acquisition».

Il a noté aussi que des fournisseurs de vaccins «voulaient distribuer ou inaugurer certains marchés un peu partout», ce qui explique, d’après le DG de l’IPA, l’origine de cette «grande tension» qui fait que «l’on ne reçoit pas selon le planning qu’on voulait au départ».


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!