Constantine : Protestation des anciens appelés | El Watan
toggle menu
lundi, 26 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190826




  • Pub Alliance Assurance

Constantine : Protestation des anciens appelés

21 avril 2019 à 9 h 10 min

Les anciens militaires appelés du service national, connus par l’appellation «18 plus 6 mois», maintenus sous les drapeaux durant de la décennie noire, ont organisé, hier matin, un important mouvement de protestation à double objectif.

Ils étaient environ une centaine d’hommes à s’être rassemblés durant la matinée sur la place Ahmed Bey, communément appelée Dounia Taraif, pour rappeler au ministère de la Défense nationale ses promesses d’indemnisation, mais surtout pour apporter leur soutien au mouvement populaire.

Ils scandaient des slogans hostiles au pouvoir actuel, comme : «Nous sommes les appelés de la décennie noire, nous disons non au tribalisme…non au régionalisme», «Dégage ! Gouvernement de montage… Dégage ! Gouvernement de cocaïne… Dégage ! Gouvernement de traîtres… car, nous avons assez de preuves».

Ils brandissaient également l’emblème national et des banderoles sur lesquelles on pouvait lire, entre autres, «La coordination nationale des appelés maintenus lors de la décennie noire», «La coordination de la wilaya de Constantine des appelés maintenus entre 1992-1996».

Pour Farouk Laamour, l’un des manifestants, ce qu’il revendique est un droit.

Car, ajoute-t-il, toutes les catégories atteintes durant cette décennie ou ayant milité à l’appel de l’Armée nationale populaire (ANP) ont été prises en charge, sauf les «18 plus 6».
Pour sa part, Othman Metarfi, coordinateur national des appelés de la 5e Région militaire, affirme que le MDN leur a promis de prendre en charge leurs revendications il y a trois ans de cela. «Depuis 2016, nous avons tenu des réunions avec les représentants du MDN et, après plusieurs négociations, nous avons trouvé un terrain d’entente pour concrétiser une partie de nos doléances», a précisé M. Metarfi.

Et de poursuivre : «Suite à cette lueur d’espoir que nous a donnée le MDN, nous avons entamé des procédures avec les services de la Gendarmerie nationale, tel le recensement des appelés. Hélas ! à ce jour, il n’y a eu aucune suite. Sachant que nous, les appelés, nous représentions à l’époque 80% de l’ANP, nous étions considérés comme la colonne vertébrale de ce corps. Nous étions mobilisés dans les zones les plus chaudes et les plus dangereuses.»

Les protestataires ont affirmé que leur prochain mouvement sera plus imposant, en comptant tous les appelés à l’échelle nationale si le MDN ne prend pas en charge leurs revendications.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!