Constantine : L’activiste Azzeddine Brahmi condamné à un an de prison ferme | El Watan
toggle menu
lundi, 21 septembre, 2020
  • thumbnail of elwatan07092020





Constantine : L’activiste Azzeddine Brahmi condamné à un an de prison ferme

17 novembre 2019 à 10 h 33 min

Arrêté jeudi en fin d’après-midi lors d’un rassemblement avec plusieurs autres hirakistes, l’activiste Azzeddine Brahmi a été déféré, hier matin, devant le parquet de Constantine, puis a comparu devant le juge qui l’a condamné à un an de prison ferme pour «vol», mais laissé en liberté jusqu’à son pourvoi en appel.

Avant-hier, des hirakistes se sont rassemblés pour réitérer leur rejet du scrutin du 12 décembre en réaction à une marche initiée par des pro-élection. Il n’y a pas eu de confrontation entre les deux camps, mais plusieurs figures du hirak constantinois, dont Azzeddine Brahmi, ont été embarquées par la police. En outre, une quarantaine de manifestants ont été interpellés, dont des artistes et des étudiants ; tous ont passé plusieurs heures au commissariat central de Coudiat, avant d’être relâchés séparément dans l’après-midi.

L’information, qui a fait le tour de la ville tout autant que celui de la Toile, a non seulement provoqué l’indignation, mais aussi une grande mobilisation. Les hirakistes ont ainsi tenu un second attroupement devant le palais de la Culture El Khalifa, pour soutenir leurs camarades détenus et dénoncer la répression policière. Ils ont été violemment dispersés et pourchassés par les forces de l’ordre, selon des témoignages.

Plusieurs manifestants ont été arrêtés, dont certains pour la seconde fois dans la même journée. Ils ont tous été libérés quelques heures plus tard, sauf Azzeddine Brahmi qui a été maintenu en garde à vue dans les locaux du 10e arrondissement de la Sûreté nationale. Selon le Comité des étudiants de Constantine (CEC), «on cherche à lui coller une affaire de vol de sac à main commise sur une autre activiste». Cette dernière, de source proche de la défense, présente à l’audience hier, a pourtant apporté un témoignage à décharge, le dédouanant du forfait dont il est accusé.

Naïma Djekhar



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!