Conférence nationale avant fin septembre : Les Dynamiques de la société civile contre la «politique du fait accompli» | El Watan
toggle menu
mercredi, 20 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20112019


  • Massage Tunisie

Conférence nationale avant fin septembre : Les Dynamiques de la société civile contre la «politique du fait accompli»

10 septembre 2019 à 10 h 18 min

Les Dynamiques de la société civile refusent la «politique du fait accompli» qui impose une feuille de route qui «ne correspond pas aux revendications du mouvement populaire et pacifique». Dans une déclaration rendue publique à l’issue de leur rencontre organisée samedi 7 septembre, les membres des Dynamiques estiment que cette politique «ne garantit pas une participation populaire large dans la construction d’institutions légitimes».

La réaction des Dynamiques – composées de représentants d’associations de la société civile – intervient suite à l’appel du vice-ministre de la Défense et chef-d’état major, Ahmed Gaïd Salah, d’accélérer le processus électoral en vue d’une présidentielle avant la fin de l’année en cours. En effet, dans un discours prononcé devant les troupes dans la 4e Région militaire de Ouargla, AGS a considéré qu’«il est opportun de convoquer le corps électoral le 15 du mois de septembre courant et que l’élection présidentielle puisse se tenir dans les délais fixés par la loi». Il a recommandé d’«installer rapidement une instance nationale indépendante pour la préparation, l’organisation et la surveillance des élections, qui supervisera toutes les étapes du processus électoral». Il a aussi suggéré «la révision de quelques textes de la loi électorale pour les adapter aux exigences de la situation actuelle, et non pas une révision totale et profonde qui toucherait tous les textes, tel que revendiqué par certains, ce qui prendrait beaucoup de temps».

Face à la politique du fait accompli imposée par le pouvoir, les membres des Dynamiques mettent en avant les vertus du dialogue. Les rédacteurs du communiqué réaffirment ainsi que la politique de «dialogue sérieux et responsable» émanant de la volonté populaire est seule à même d’assurer le climat de confiance permettant de faciliter l’éclosion de propositions de sortie de la crise politique et ainsi concrétiser les revendications populaires. Dans leur déclaration de samedi dernier, les Dynamiques de la société civile ont mis en avant la participation «qualitative» à la rencontre de concertation organisée le 24 août. Les initiateurs de cette rencontre assurent tenir à l’organisation d’une conférence nationale réunissant toutes les composantes et les tendances du pays pour une Algérie démocratique et plurielle, civile, obéissant à la loi et inscrite dans le cadre des principes du 1er Novembre 1954.

Pour les Dynamiques, les efforts qui ont permis la réussite de la première rencontre de concertation du 24 août, élargie aux partis politiques, aux personnalités nationales et aux militants, devraient se poursuivre par l’organisation d’une conférence, prévue avant la fin du mois septembre. Les signataires de la déclaration affirment que les Dynamiques réitèrent leur «soutien total» à la révolution populaire par tous les moyens pour permettre sa poursuite et son renforcement.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!