toggle menu
dimanche, 23 septembre, 2018
  • thumbnail of elwatan09072018

Concours Top School… à généraliser

14 septembre 2018 à 1 h 37 min

Dans la wilaya de Boumerdès, l’état des écoles primaires (375) diffère d’une commune à une autre. A Afir, une commune rurale déficitaire, la gestion des établissements scolaires représente un réel fardeau pour l’APC. «Nos recettes propres avoisinent 12 millions de dinars. On a 9 écoles et on y assure le gardiennage et l’entretien grâce aux subventions de la wilaya. Cette année, on nous octroyé 1,62 million de dinars pour le payement des agents de sécurité et 970 000 DA pour l’entretien. Mais cela reste insuffisant», précise le P/APC. La localité a bénéficié aussi d’une cagnotte de 2,26 millions de dinars pour la réhabilitation de certaines écoles et la rénovation de l’étanchéité et les équipements dans d’autres. Comme à Afir, des dizaines d’autres écoles de la wilaya sont délabrées. Un rapport établi en mars dernier par l’inspecteur général de la wilaya fait état de 132 établissements qui ont des sanitaires insalubres, 83 ont des portes et des fenêtres cassées, 57 ne sont pas clôturés et 97 présentent des infiltrations d’eau. Selon le rapport, 47 écoles ne sont pas raccordées ou alimentées en eau potable et 197 autres ne sont pas alimentées en gaz naturel. Pour combler certaines insuffisances, le wali a eu l’idée de lancer un concours Top School. Grâce à la dynamique et l’émulation suscitée auprès des directeurs et des parents, cette compétition a changé l’image de plus de 100 écoles. Les lauréats (écoles Ahmed Mahi et Ibn Roch filles) ont eu droit à une aide de 500 000 DA chacun. Vu les résultats obtenus, les autorités locales comptent rééditer ce concours chaque année.

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!