Cinq ans de prison ferme requis contre «Erriva» | El Watan
toggle menu
dimanche, 24 octobre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



DIFFUSION DE VIDÉOS RACISTES SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX à ANNABA

Cinq ans de prison ferme requis contre «Erriva»

31 août 2021 à 11 h 31 min

Poursuivi dans deux affaires : «discours de la haine comprenant un appel à la violence» et «incitation au crime et atteinte à l’ordre public sur les réseaux sociaux», le mis en cause «Erriva» a comparu, hier, devant le président de la section pénale près le tribunal correctionnel de Annaba pour répondre de ses actes.

Dans la première qui vient suite à une plainte déposée par la Ligue algérienne des droits de l’homme (LADH) au lendemain d’une diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo appelant à la haine raciale, le procureur de la République a requis à l’encontre de l’accusé cinq ans de prison ferme. En tant que partie civile, la LADH a réclamé à travers son représentant et avocat une réparation, estimée à un dinar symbolique. S’agissant de la seconde affaire dans laquelle le parquet s’est autosaisi, le représentant du ministère public a demandé contre «Erriva», pour avoir appelé aux crimes sur les réseaux sociaux suite à la fermeture des plages pour confinement, une peine d’une année de prison ferme. Prenant le relais, le collectif de la défense (une dizaine d’avocats) a tenté par tous les moyens de disculper son mandant allant jusqu’à accuser ses détracteurs d’extrémisme. Mais la sagesse du président de l’audience a primé sur les plaidoiries.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!