«Ce qui se passe en Algérie est une affaire interne» | El Watan
toggle menu
jeudi, 23 janvier, 2020
  • thumbnail of elwatan23012020

Gaïd Salah met en garde contre «l’ingérence étrangère»

«Ce qui se passe en Algérie est une affaire interne»

01 octobre 2019 à 10 h 00 min

Dans un nouveau discours à Oran, le vice-ministre de la Défense a accusé des «parties étrangères hostiles» de «comploter contre l’Algérie» et de «tenter de s’immiscer dans ses affaires internes avec une complicité flagrante de la bande à l’intérieur».

Le chef d’état-major de l’ANP, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, met en garde contre toute tentative d’ingérence étrangère dans les affaires internes de l’Algérie.

Dans un nouveau discours prononcé au troisième jour de sa visite dans la 2e Région militaire, à Oran, le vice-ministre de la Défense a affirmé qu’«il y a des parties étrangères hostiles qui complotent contre l’Algérie et qui tentent de s’immiscer dans ses affaires internes avec une complicité flagrante de la bande, à l’intérieur».

Le général de corps d’armée a enchaîné en assurant que «ce sont des tentatives désespérées qui ont essentiellement pour but de porter atteinte à la stabilité et à la sécurité de l’Algérie et de son peuple qui a mené une Révolution de Libération inégalée, grâce à laquelle il a recouvré sa liberté et son indépendance et jouit aujourd’hui de toute sa souveraineté dans sa patrie».

Insistant sur la bravoure du peuple algérien, le vice-ministre de la Défense a estimé que «ce peuple authentique et brave a su, depuis le début de la crise, mettre à nu ces manœuvres sournoises et s’est exprimé, à travers ses marches pacifiques, dont le civisme a été salué par le monde entier, son refus catégorique de toute ingérence étrangère dans les affaires internes de son pays».

«Ce qui se passe en Algérie est une affaire interne qui concerne seuls les Algériens, et que le peuple, aligné aux côtés de son armée, saura comment faire face à ces manœuvres», a-t-il soutenu.

Il semble visiblement réagir à l’appel du Parlement européen au «respect des droits fondamentaux et des libertés en Algérie».

Le chef d’état-major de l’ANP a poursuivi son intervention en soulignant que «l’Algérie, avec sa prestigieuse histoire et son peuple libre, demeure souveraine dans ses décisions et le peuple algérien authentique, avec toutes ses franges, refuse catégoriquement toute ingérence flagrante dans les affaires du pays par une quelconque partie».

Le vice-ministre de la Défense a qualifié ces tentatives d’ingérence d’«outrancières», appelant ainsi ces «parties» à «se soucier de leurs affaires et des problèmes de leurs pays».

Gaïd Salah a affirmé que l’armée sera, comme toujours, «la protectrice de cette volonté populaire et veillera à sa concrétisation à travers l’application minutieuse et stricte des lois en vigueur». «Nous ne laisserons aucune occasion à la bande et ses relais pour entraver cette fête électorale prometteuse et cruciale dans l’histoire de l’Algérie et nous concrétiserons ces paroles concrètement sur le terrain», a-t-il soutenu.

A propos du déroulement des élections du 12 décembre prochain, le chef d’état-major de l’ANP a rappelé ses «instructions» aux «commandants des Régions militaires et des forces ainsi qu’aux différents services de sécurité afin qu’ils prennent immédiatement toutes les mesures nécessaires pour sécuriser le processus électoral à travers tout le territoire national».

Il a assuré que l’objectif était de permettre au «peuple de s’acquitter de son devoir électoral dans des conditions empreintes de sécurité et de sérénité». Le vice-ministre de la Défense a ajouté que les forces de l’ANP accordent en cette conjoncture spécifique «un intérêt particulier à l’approche sécuritaire»


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!