Brahim Bouchareb, enseignant chercheur en foresterie, botanique écologie et environnement : «Les causes naturelles sont rares et ne représentent que moins de 3% des départs de feu» | El Watan
toggle menu
vendredi, 03 décembre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



Brahim Bouchareb, enseignant chercheur en foresterie, botanique écologie et environnement : «Les causes naturelles sont rares et ne représentent que moins de 3% des départs de feu»

11 août 2021 à 11 h 24 min

Lundi soir, d’importants feux de forêt se sont déclarés dans le nord du pays. Ce sont 72 incendies qui ont touché 14 wilayas.

Ces incendies ravageurs sont, selon Brahim Bouchareb, enseignant chercheur en foresterie, botanique écologie et environnement, spécialiste en steppe et désertification et ancien directeur général du Jardin d’essai du Hamma, les signaux précurseurs de périodes ultérieures qui vont être de plus en plus difficiles à gérer et risquent de peser très lourd sur la richesse forestière mondiale et particulièrement des régions méditerranéennes.

D’ailleurs, ce qui se passe aujourd’hui en Grèce et en Californie n’est que la parfaite illustration que les feux seront plus dangereux, plus puissants et plus ravageurs, avec le contexte actuel des changements climatiques. En Californie, par exemple, nous assistons aujourd’hui à un feu qui s’est déclenché il y a 29 jours et qui n’est pas toujours maîtrisé, bien au contraire, il se propage contre toute attente et le bilan commence à devenir très lourd en pertes en vies humaines et de surfaces forestières et agricoles.

 

*Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!