Boumerdès : «Le peuple a voté le 22 février» | El Watan
toggle menu
vendredi, 07 août, 2020
  • thumbnail of elwatan06082020




Boumerdès : «Le peuple a voté le 22 février»

16 novembre 2019 à 10 h 13 min

Des dizaines de citoyens de Boumerdès ont réitéré, hier, à l’occasion du 39e acte du hirak, leur rejet de la prochaine élection présidentielle, exigeant le départ du système en place. «Le peuple a voté le 22 février», «Pas d’élection avec les gangs», «Pouvoir au peuple, appliquez les articles 7 et 8», lit-on sur des pancartes brandies par des manifestants.

Malgré le froid et la pluie, la mobilisation des Boumerdessis reste intacte. Outre la marche organisée au chef-lieu de wilaya, des centaines de citoyens ont battu le pavé à Bordj Menaïel pour dire «Non aux prochaines élections».

A Boumerdès, les manifestants ont dénoncé «la justice à deux vitesses !» en exprimant leur soutien avec les détenus d’opinion condamnés dimanche dernier par le tribunal de Sidi M’hamed. «Ce pouvoir ne nous fera pas peur. Nous allons continuer le combat jusqu’au bout. Même s’il y aura des élections, on va sortir encore dans la rue, car on n’a pas chassé Bouteflika pour qu’on ramène un de ceux qui l’ont servi et fait la campagne pour un 5e mandat», déclare une femme.

La procession s’est ébranlée comme d’habitude de la place Madaure en entonnant des slogans plaidant pour l’instauration d’un Etat civil. «Les généraux à la poubelle», «El Djazair tedi el istiklal !» (l’Algérie accédera à l’indépendance),  a-t-on scandé. Une petite fille marchant aux côtés de sa mère exhibe fièrement cette citation pleine d’espoir du chef de l’OS, Hocine Aït Ahmed : «Un jour, la parole reviendra au peuple.

Même si la nuit semble longue, le jour et le soleil finiront par se lever sur l’Algérie.» Comme vendredi dernier, des dizaines de policiers sont déployés devant la cour de justice, point de ralliement des marches du hirak.

Pour éviter le risque d’affrontement avec les policiers, la foule s’est rassemblée un moment devant le centre commercial Titanic. Après quelques prises de parole sous une pluie fine, les manifestants se sont donné rendez-vous pour les jours à venir en prévision «d’autres batailles qui s’annoncent déterminantes pour l’avenir de la nation».  



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!