Bouira : Vote annulé à l'est, affrontements et émeutes à Bouira et Haizer | El Watan
toggle menu
lundi, 30 novembre, 2020
  • thumbnail of elw_17102020




Bouira : Vote annulé à l’est, affrontements et émeutes à Bouira et Haizer

12 décembre 2019 à 14 h 18 min
Comme il fallait s’y attendre l’opération de vote n’a pas eu lieu à travers plusieurs localités de la wilaya de Bouira.
La région, en particulier le chef-lieu de wilaya a vécu depuis les premières heures de la matinée de ce jeudi, au rythme des affrontements et d’émeutes opposant les manifestants aux forces de la police et de la gendarmerie nationale.
Si à la région est de la wilaya, à l’image des communes relevant de la daira de M ‘chedallah et de Bechloul où le vote a été annulé et aucun centre n’a été prévu, ceux installés au chef-lieu annulé au  de wilaya sont fermés par les manifestants. Les neuf centres de vote programmés ont été tous fermés et les urnes saccagées par des manifestants mobilisés en force, a-t-on constaté. Un seul bureau, celui situé au quartier Belmahdi au nord de la ville, est ouvert sous une forte présence de la gendarmerie a-t-on constaté.
9h. Un dispositif impressionnant de forces de gendarmerie a été déployé le long de la RN 05, et ce , pour empêcher des milliers de citoyens de la commune d’Ath Laaziz située au nord de Bouira et qui s’est illustrée récemment par une action qui a été vite généralisée en procédant à la fermeture du siège de l’Apc à l’aide de ciment et de briques, de marcher vers la ville.
La tension monte. Arrivés sur les lieux, un officier de la gendarmerie nous a « intimé l’ordre » malgré que nous avons décliné notre identité et notre carte de presse de quitter les lieux et surtout de ne pas prendre des photos.
« L’ordre a été donné pour disperser la foule alors quitter les lieux », nous a signifié l’officier.
Un hélicoptère survole la ville
Les premières tirs à la bombe lacrymogènes ont été lancés en direction des manifestants qui ont répliqué à l’aide de pierres. Les affrontements ont duré plus de deux heures.  Les milliers de villageois ont réussi à forcer le cordon de sécurité de la gendarmerie qui a levé son dispositif libérant ainsi la route aux manifestants de marcher vers le centre de ville.
Et pendant que les émeutes se poursuivent aux abord de la Rn05, d’autres scènes similaires se déroulent au niveau de la commune de Haizer où  aucun centre de vote n’a été installé.
A la ville de Bouira, des affrontements ont éclaté aussi entre les policiers et des citoyens qui ont procédé presque à la fermeture de la plupart des bureaux.
Plusieurs blessés et arrestations ont été opérées par les services de sécurité.
Devant le centre de vote Bachir Ibrahimi, les services de police ont été obligés de mobiliser le camion à eau et des renforts pour disperser la foule.
A préciser par ailleurs, que l’opération de vote se déroule dans le calme au niveau des communes du sud, et de l’ouest de la wilaya. Néanmoins l’affluence est très faible ont fait savoir des citoyens contactés par nos soins.
Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!