Bouira : «On ne veut pas de traîtres parmi nous !» | El Watan
toggle menu
lundi, 17 juin, 2019
  • thumbnail of elwatan20190617
  • Pub Alliance Assurance

Bouira : «On ne veut pas de traîtres parmi nous !»

23 mars 2019 à 9 h 32 min

La rue continue de mettre la pression sur les tenants du pouvoir. Et une fois encore, la mobilisation a été impressionnante, hier, à Bouira, malgré la météo qui n’incitait pas vraiment à sortir.

Ils étaient des milliers de personnes, qui ont fait le déplacement, depuis les localités de la wilaya, pour venir dénoncer la volonté du pouvoir de prolonger le mandat d’un Président «sous perfusion», et surtout dire non aux «récentes adhésions sournoises» émanant des responsables des partis au pouvoir.

Munis de pancartes et banderoles, sur lesquelles sont écrits des slogans rejetant la feuille de route proposée par Bouteflika, les manifestants ont scandé des mots d’ordre hostiles au régime. La mobilisation semble similaire à celles des vendredis passés. «Pouvoir assassin», «Y en a marre de ce pouvoir», «Système dégage», «L’Algérie est algérienne», «Respectez le peuple et la Constitution», «FLN et ses dérivés dégagez», «Le seul porte-parole du mouvement est le peuple.

Honte à vous, main étrangère», autant de slogans portés sur des pancartes brandies par la foule. En plus de ces slogans traditionnels, les marcheurs ont rejeté le ralliement du FLN de Bouchareb et de Taj de Amar Ghoul au mouvement populaire. «Il faut rester vigilants face à ces démons», avertit un manifestant en appelant au départ du système. D’autres répondent à Bouchareb, coordinateur du FLN, décidément indésirable. «Nous n’avons pas besoin de vous.

On ne veut pas de traîtres parmi nous. Vous avez participé à l’appauvrissement du peuple, à la crise frappant l’économie du pays. Dégagez !» crient-ils. Des manifestants ironisent aussi en remerciant les «envoyés spéciaux», en citant Lamamra, Brahimi et même Bedoui, pour les déclarations en maintenant les Algériens mobilisés jusqu’au départ du système. «Merci pour vos efforts ! Nous sommes unis maintenant», ironise un marcheur brandissant le slogan porté sur une pancarte. Notons par ailleurs, que des centaines de bus ont été mobilisés depuis plusieurs communes de la wilaya vers Alger.

Contrairement aux manifestations passées, aucun dispositif des services de sécurité n’a été déployé le long de l’autoroute Est-Ouest, ont fait savoir des citoyens.

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!