Réouverture partielle des mosquées et accès aux plages : Bouffée d’oxygène à haut risque | El Watan
toggle menu
jeudi, 24 septembre, 2020
  • thumbnail of elwatan07092020





Réouverture partielle des mosquées et accès aux plages : Bouffée d’oxygène à haut risque

05 août 2020 à 10 h 10 min

Ce qui est de la réouverture des plages et «des lieux de récréation et de détente», le gouvernement a été chargé de «prendre les mesures qui s’imposent pour un accès graduel à de tels espaces, qui tiennent compte, là aussi, de l’impératif du respect des conditions sanitaires».

Après le déconfinement progressif décidé en juin dernier sur un grand nombre d’activités économiques et commerciales, et après la reprise partielle des transports publics et des taxis, un autre geste fort vient desserrer un peu plus l’étau imposé par la pandémie de Covid-19 et ses restrictions avec cette «réouverture graduelle» des mosquées, des plages et des espaces de détente annoncée ce lundi, à l’issue de la réunion du Haut-Conseil de sécurité.

C’est ce qu’a indiqué un communiqué de la présidence de la République consacré à cette réunion, dont l’objet, signale-t-on, était «l’évaluation de la situation dans le pays à la lumière des récents développements concernant la pandémie de Covid-19».

S’agissant de la réouverture des mosquées, la Présidence a fait savoir que «la réunion a permis de passer en revue les conditions susceptibles de permettre le retour des fidèles aux mosquées», en précisant que la fréquentation de celles-ci sera conditionnée par une «observation optimale des prescriptions sanitaires imposées par la pandémie».

«A ce sujet, le président de la République a instruit le Premier ministre à l’effet de programmer une réouverture graduelle des lieux de culte, qui sera limitée, dans une première phase, aux seules grandes mosquées d’au moins 1000 places, et qui soient en mesure de permettre la distanciation physique indispensable, avec comme impératif le port du masque par tous», souligne le communiqué de la Présidence, relayé par l’APS.

Pour rappel, les lieux de culte sont fermés depuis le 17 mars, et la prière hebdomadaire du vendredi n’est plus observée depuis le 20 mars. Seul l’appel à la prière a été maintenu, en ajoutant à chaque fin de l’adhan la formule désormais rituelle : «Assalatou fi biyoutikoum (priez chez vous).»

Pour ce qui est de la réouverture des plages et «des lieux de récréation et de détente», le gouvernement a été chargé de «prendre les mesures qui s’imposent pour un accès graduel à de tels espaces, qui tiennent compte, là aussi, de l’impératif du respect des conditions sanitaires».

On apprend dans la foulée que des instructions ont été données «aux responsables des services de sécurité de veiller, par une présence renforcée, à l’observation sur le terrain des consignes de distanciation entre les estivants et de port du masque».

Et le communiqué d’ajouter : «Le président de la République a chargé le Premier ministre de préparer des décrets en vue de prévoir les modalités pratiques pour une application flexible de ces mesures. L’Etat restera vigilant quant au respect rigoureux de ces mesures par les citoyens, lesquelles mesures peuvent être remises en cause en cas d’aggravation de la situation sanitaire. Il y va de la santé de tous.»

Au cours de cette même réunion, l’accent a été également mis sur les derniers incidents et autres perturbations qui ont émaillé la vie nationale, entre incendies, manque de liquidités dans les bureaux de poste ou encore les dysfonctionnements qui ont affecté certains réseaux d’approvisionnement en eau potable.

«La réunion du Haut-Conseil de sécurité a été également l’occasion pour l’examen de l’accumulation, au cours de ces dernières semaines, d’un certain nombre de dysfonctionnements graves qui ont impacté négativement la vie du citoyen et pris la forme, dans certains cas, d’actes de sabotage destinés à nuire à la bonne marche de l’économie et des institutions du pays», rapporte le communiqué de la Présidence.

«Après avoir écouté un compte-rendu circonstancié du Premier ministre, le président de la République a insisté pour que des enquêtes approfondies soient menées avec la plus grande célérité sur de tels agissements, entre incendies de forêt, ruptures de l’alimentation en électricité et eau potable, indisponibilité brutale des liquidités au niveau des centres postaux et dégradation des bouteilles et citernes d’oxygène dans les hôpitaux, à l’effet de déterminer avec précision les véritables responsabilités», indique la même source.

Pour rappel, M. Tebboune avait chargé dimanche dernier le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, de procéder à «l’ouverture immédiate d’une enquête» au sujet de ces perturbations.

La prudence de rigueur

La réouverture programmée des mosquées, des plages et des parcs dans les conditions qui ont été édictées s’inscrit manifestement dans la continuité du plan de déconfinement progressif lancé début juin. Une «feuille de route de sortie du confinement progressive et flexible» a été mise en œuvre, faut-il le rappeler, le 4 juin dernier.

Ce plan de sortie du confinement a privilégié dans un premier temps la reprise des activités économiques, commerciales et de services pour atténuer les retombées sociales des restrictions imposées par la pandémie.

Cette feuille de route a été déployée sur deux phases : la première devait débuter le 7 juin tandis que la seconde devait entrer en vigueur une semaine plus tard, à compter du 14 juin.

Si pour ces activités, la levée des restrictions était nécessaire, voire vitale pour permettre aux nombreux ménages, asphyxiés financièrement suite à cette cessation prolongée de leur activité professionnelle, de souffler un peu, il n’est pas certain que la réouverture annoncée des mosquées, des stations balnéaires et autres espaces de loisirs soit une nécessité absolue.

Dans le cas des mosquées, les lieux de culte pouvant accueillir plus de 1000 personnes ne sont pas légion, et, surtout, rien ne garantit qu’il puisse y avoir un contrôle drastique de l’affluence vers les maisons de Dieu.

On connaît la ferveur religieuse de nos concitoyens, une ferveur qui se manifestera à coup sûr avec encore plus d’ardeur dès la réouverture des lieux de culte. Faut-il installer des vigiles à l’entrée des mosquées et congédier les surplus de fidèles dès que la jauge est pleine ?

Rien n’est moins sûr. Et le problème risque de se poser avec encore plus d’acuité durant la prière du vendredi. Peut-être serait-il plus judicieux d’autoriser toutes les mosquées à ouvrir leurs portes de façon à mieux répartir l’affluence, plutôt que d’orienter tous les fidèles vers un certain nombre de mosquées forcément limité au risque de les voir débordées.

Le rush vers les plages après de longues semaines de privation en pleine canicule sera, là aussi, difficile à contenir. Si l’idée est de sauver un tant soit peu l’été des Algériens, et, surtout, de permettre aux nombreux travailleurs saisonniers, qui vivent des petits boulots qui fleurissent autour des stations balnéaires, ainsi que les établissements de vacances de reprendre leur activité, dans ce cas, autant lever l’interdiction sur les circulations interwilayas et permettre là aussi une répartition équilibrée des vacanciers sur l’ensemble de la côte tout en gardant un œil vigilant sur les destinations les plus sollicitées par les estivants.

Et pour les parcs d’attraction et autres aires de jeux, il faudrait assurer une désinfection continue des jeux pour enfants, ces équipements étant très prisés par les petits, ce qui en fait des vecteurs potentiels de transmission.

Il faut avouer aussi qu’il est difficile d’empêcher des gamins de s’amuser avec leurs congénères, et cela accroît forcément les possibilités de contagion.

Au moment où l’Algérie connaît depuis quelques jours une décrue salutaire des contaminations dues au nouveau coronavirus, le risque est réel de perdre ce léger bénéfice et voir ainsi la courbe épidémiologique repartir sérieusement à la hausse.

La raison recommande dès lors de prendre encore notre mal en patience pour quelques semaines, au moins le temps que les vaccins promis puissent entrer en action.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!