Biskra : Rassemblement pour la libération des manifestants de Haret Kablouti | El Watan
toggle menu
samedi, 21 septembre, 2019
  • thumbnail of elwatan21092019





Biskra : Rassemblement pour la libération des manifestants de Haret Kablouti

09 septembre 2019 à 16 h 12 min

Arborant des affichettes portant leurs revendications et dénonçant la corruption laquelle, selon eux, « à transformer Biskra en un grand village où règnent dépassements, gabegie et malversations de toutes natures », quelques dizaines de jeunes se sont rassemblés, hier matin, devant le siège de la Cour de justice de Biskra pour réclamer la libération de 9 manifestants de Haret Kablouti lesquels avaient pendant 16 jours bloqués la circulation routière sur l’Avenue Zaâtcha pour interpeller les autorités locales sur leurs déplorables conditions de vie et qui ont été arrêtés samedi dernier au cours d’une opération de déblayage et de nettoyage de la voie par les agents de police et de la Protection civile.

Accusés de troubles à l’ordre public et refus d’obtempérer aux ordres d’une autorité assermentée ainsi que d’atteintes à corps constitué, les récalcitrants avaient refusé de lever le camp et de sursoir à leur mouvement de protestation, se rappelle-t-on.

« Nous dénonçons cette justice à double-vitesse et exhortons les magistrats à ouvrir les dossiers de corruption à Biskra au lieu de punir de pauvres bougres qui se battent pour leur dignité et qui se retrouvent en prison alors que les véritables malfaiteurs embusqués dans les administrations courent toujours. L’option de la répression ne peut que jeter de l’huile sur le feu et ne rassérène pas les parents, amis et proches de ces jeunes placés en détention.», a ajouté un autre contestataire.

Après avoir scandé des slogans réclamant la relaxe pour leurs copains emprisonnés et dénoncé pêle-mêle « une justice revancharde, la corruption, le mépris des autorités locales pour les catégories sociales en difficulté et la marginalisation des villes du sud du pays.», ces protestataires se sont dispersés dans le calme en espérant avoir été entendus par les magistrats de la Cour de justice de Biskra, a-t-on constaté.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!