toggle menu
dimanche, 23 septembre, 2018
  • thumbnail of elwatan09072018

Benjamin Stora. Historien.

14 septembre 2018 à 0 h 34 min

La reconnaissance «laissera une trace ineffaçable».

Benjamin Stora n’a pas écarté, dans une tribune publiée par le journal français Le Monde, reprise par l’APS, que cette déclaration «fera pousser des cris, dans la droite extrême, de ceux qui diront qu’il s’agit là de ‘‘repentance’’, et qu’il ne faut pas évoquer la face d’ombre du passé français», ajoutant que pour «l’immense masse» de ceux qui ont vécu le temps de la colonisation, «elle laissera une trace ineffaçable».

Pour l’historien, cette déclaration historique du président Macron «n’est pas un verdict définitif à propos de la Guerre d’Algérie. Elle dit des faits, déjà établis par les historiens, maintient ouverte la porte des controverses citoyennes pour sortir de la rumination du passé et des blessures mémorielles, encourage les acteurs et témoins à parler de leurs souffrances».

Pour les historiens, elle recrée, a-t-il ajouté, les outils d’un travail de mémoire «jamais clos», en soulignant aussi la nécessaire ouverture, des deux côtés de la Méditerranée, des archives de la Guerre d’Algérie.

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!