Béjaïa : Trois activistes condamnés à 100 000 da d’amende | El Watan
toggle menu
vendredi, 07 août, 2020
  • thumbnail of elwatan06082020




Béjaïa : Trois activistes condamnés à 100 000 da d’amende

09 juillet 2020 à 10 h 01 min

Les activistes Yanis Adjlia, Merzouk Touati et Amar Beri ont quitté la prison de Oued Ghir (15 km au sud de Béjaïa) hier, après 26 jours de détention. Selon l’avocat Hakim Saheb, «les prévenus ont été condamnés à 100 000 DA d’amende pour ‘‘outrage à corps constitué’’ et relaxés pour les trois autres».

Ils ont été interpellés et mis en dépôt après la manifestation du vendredi 12 juin et poursuivis pour «incitation à attroupement», «incitation à attroupement non armé», «publication pouvant porter atteinte à l’intérêt national», «mise de la vie d’autrui en danger durant la période de confinement».

En plus de ces chefs d’inculpation, Amar Beri a été également inculpé pour «atteinte à la personne du président de la République» et «outrage à corps constitué».

Pour rappel, le représentant du ministère public a requis, la semaine dernière, 3 ans de prison ferme et 200 000 DA d’amende à l’encontre de chacun des prévenus dans un procès marathon qui a mobilisé, jusque tard dans la nuit, une trentaine d’avocats qui se sont constitués bénévolement.

A leur sortie de prison, ils ont été accueillis par plusieurs dizaines de manifestants. Les trois activistes ont remercié tous ceux qui se sont mobilisés pour leur libération, promettant de «poursuivre la lutte pour l’avènement d’un Etat de droit». 



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!