AZIZ HAMDI. membre du Groupe de travail sur la politique culturelle en Algérie (GTPCA) : «Les Algériens sont plus branchés YouTube que télé» | El Watan
toggle menu
dimanche, 09 mai, 2021
  • thumbnail of elwatan06052021



AZIZ HAMDI. membre du Groupe de travail sur la politique culturelle en Algérie (GTPCA) : «Les Algériens sont plus branchés YouTube que télé»

22 avril 2021 à 11 h 06 min

-Que pensez-vous de la grille des programmes télévisuels du Ramadhan 2021 ?

J’ai suivi un petit peu toute la grille. Il y a 136 programmes, 7 feuilletons et le reste est composé d’émissions, caméras cachées, sitcoms et émissions de cuisine. Personnellement, j’ai des réserves concernant le contenu des programmes, si on prend par exemple les feuilletons, ils sont très bons en qualité de production, on voit même l’utilisation des drones, des caméras en haute définition, en 4K. Il y a des feuilletons qui ont assuré le contenu, il y a beaucoup de choses à dire, néanmoins, ce qu’on a remarqué cette année par exemple concernant ce qu’on appelle «le drama algérien», à l’époque, il traitait des sujets plus ou moins sociaux (les fléaux), la vie quotidienne de la société algérienne, cette année, comme par hasard, 80% des feuilletons traitent du trafic de drogue (contrebande). Est-ce que c’est l’effet Netflix qui influence les scénaristes algériens ? Si on voit sur les
plateformes de diffusion en streaming à l’échelle mondiale, c’est le sujet phare (trafic de drogue et d’organes).

-Les programmes répondent-ils réellement aux attentes des téléspectateurs ?

Il y a la tendance influenceurs et instagrammeurs qui sont omniprésents dans les feuilletons, pas beaucoup de comédiens de théâtre, hormis peut-être la sitcom d’Ahmed Rezag Oukan jit ana, dédiée complètement aux gens du théâtre. Même avec 136 programmes, je juge que c’est peu pour une panoplie d’une quinzaine de chaînes, la télévision a monopolisé le champ audiovisuel avec 38 programmes, c’est un problème d’argent, il y a des productions comme par exemple le feuilleton Babor Ellouh qui a été produit mais n’a pas pu être diffusé faute de sponsoring, le projet a commencé l’année passée et a même eu des promesses…

Le financement s’impose chaque année, on n’a pas vraiment de producteur, mais de producteur exécutif, il attend le début de Ramadhan ou un ou deux mois avant pour faire l’appel à projet ou sponsoring, il frappe à toutes les portes. Un autre point à soulever : il y a des scénaristes qui sont dans 3 ou 4 produits et des acteurs qui sont dans tous les produits. Cela traduit une chose : le travail qui est en train de se faire au niveau de la télévision est un travail de bricolage, parce qu’on n’a pas le temps de faire des castings, de découvrir d’autres figures, ce sont les mêmes visages qui tournent. Manel Messaoudi est dans plusieurs produits, on a beaucoup de travail à faire.

-Ces dernières années, la télévision est en perte de vitesse aux dépens des plateformes numériques, comme YouTube, est-ce que vous avez observé cette tendance ? Est-elle durable ?

Normalement, à la fin du mois, chaque chaîne va donner son audience par rapport aux vues sous forme de statistiques. On aura une idée plus ou moins claire sur cet aspect. Exceptionnellement, on visionne beaucoup sur YouTube, car on n’a pas vraiment d’autres plateformes numériques étant donné que nos produits ne sont pas vraiment commercialisés : il n’y a pas de retour sur investissement, mis à part le sponsoring.

C’est une tendance de plus en plus lourde : les gens sont plus branchés YouTube que télé. Malheureusement, toutes les chaînes diffusent les feuilletons à succès en même temps, tu as le feuilleton Yemma 2 sur El Djazairia One qui passe au même moment que Lyam à l’EPTV. Ils sont en concurrence frontale. Les gens préfèrent attendre jusqu’à ce que la chaîne diffuse le produit sur internet pour le voir tranquillement. Il y a aussi d’autres considérations, le temps est très court, le maghreb est à 19h30, les gens vont aux tarawih et ils n’ont pas vraiment le temps de tout visionner.

 

Propos recueillis par  Kamel Benelkadi


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!