Appel commun pour sa libération : L’état de santé de Drareni inquiète | El Watan
toggle menu
mercredi, 23 septembre, 2020
  • thumbnail of elwatan07092020





Appel commun pour sa libération : L’état de santé de Drareni inquiète

13 septembre 2020 à 11 h 02 min

Mardi dernier, lors de la tenue de son procès en appel devant la cour d’Alger, à Ruisseau, en compagnie de Samir Benlarbi et Slimane Hamitouche, notre ami Khaled Drareni est apparu amaigri.

Et même s’il gardait le sourire, répondant avec assurance et sérénité aux questions du juge, toujours est-il que cette image nous a assez impressionnés.

Cette perte de poids a suscité, comme de juste, des craintes quant à son état physique, ce qui a poussé ses comités de soutien en Algérie et à l’étranger à lancer, ce vendredi, un appel commun pour alerter sur les risques de «dégradation de l’état de santé» de notre confrère, en exigeant sa libération immédiate, et ce, à quelques jours de la prononciation du verdict par la cour d’appel, prévu le 15 septembre. «Craignant une dégradation de l’état de santé du journaliste Khaled Drareni, qui est apparu très affaibli à son procès en appel, ses comités de soutien, national et international, lancent un appel commun pour exiger sa libération immédiate et inconditionnelle», peut-on lire dans ce communiqué conjoint, que l’on peut consulter sur la page Facebook du Comité pour la libération du journaliste Khaled Drareni ainsi que sur le site officiel de Reporters sans frontières (https://rsf.org).

«Les comités de soutien de Khaled Drareni, algérien et international, appellent conjointement les autorités algériennes à revenir à la raison, au droit et à libérer immédiatement et sans conditions Khaled Drareni, dont l’état de santé devient particulièrement préoccupant», soulignent les auteurs de cette déclaration commune. «Si l’acquittement du directeur de Casbah Tribune s’impose depuis le premier jour tant les accusations qui pèsent sur lui sont absurdes, et son dossier vide, il devient urgent de mettre fin au harcèlement judiciaire dont il est la cible, car la procédure inique engagée contre lui met en danger sa santé», insistent-ils. Les comités de soutien affirment, en outre, que le reporter est «incarcéré (…) dans des conditions extrêmement difficiles», précisant que «l’un de ses avocats a entamé des démarches pour faire appliquer son droit à obtenir une visite médicale».

Le communiqué commun est revenu, par ailleurs, sur les nombreuses actions organisées en signe de solidarité avec notre confrère, qui en est à plus de cinq mois de privation de liberté : «Le Comité national de soutien à Khaled Drareni a été créé au lendemain de la condamnation du journaliste à trois ans de prison. Il est composé d’avocats, de journalistes, d’associations et de citoyens. Ce comité organise des rassemblements tous les lundis devant la Maison de la presse, à Alger, qui réunissent à chaque fois des dizaines de journalistes», indique le document.

Nouveau rassemblement ce lundi

D’ailleurs, demain, lundi 14 septembre, la veille du verdict, un autre rassemblement de solidarité est prévu à la Maison de la presse. Le document poursuit : «Le Comité de soutien international, créé le 23 juillet et dont est notamment membre Pierre Audin, fils de Maurice Audin, héros de l’indépendance algérienne, a lancé la campagne de sensibilisation #WeAreKhaled.

A Paris, RSF a également organisé un événement de solidarité rassemblant plusieurs présentateurs vedettes de la télévision à la veille du procès en appel, devant l’ambassade d’Algérie. A Tunis, un rassemblement a eu lieu le 7 septembre à l’appel de RSF, du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) et d’Amnesty International.» Les comités de soutien ont tenu, pour finir, à signaler que «l’Algérie figure à la 146e place sur 180 du classement mondial de la liberté de la presse 2020 établi par RSF. Elle a perdu cinq places par rapport à 2019 et 27 par rapport à 2015».

Khaled Drareni a été arrêté, rappelle-t-on, le 7 mars 2020 alors qu’il ne faisait que couvrir, comme à son habitude, une manifestation du hirak. Lors du procès en appel du journaliste ainsi que ses coaccusés, Samir Benlarbi et Slimane Hamitouche, les avocats de la défense ont insisté sur le fait que les trois prévenus «ont été arrêtés en même temps qu’une trentaine d’autres manifestants. Tous les autres ont été relâchés et seuls les trois accusés seront poursuivis». Et les trois sont poursuivis pour les mêmes griefs : «incitation à attroupement non armé» et «atteinte à l’unité nationale».

Après leur arrestation, Samir et Slimane ont été mis en détention provisoire, tandis que Khaled est placé sous contrôle judiciaire après 72 heures de garde à vue au commissariat de Cavaignac. Le 25 mars, un mandat de dépôt est émis à son encontre par la chambre d’accusation près la cour d’Alger. Le 27 mars, le mandat de dépôt est exécuté et, deux jours plus tard, le 29 mars, le journaliste est présenté devant le tribunal de Sidi M’hamed, qui décide de le placer en détention préventive. Le directeur du site d’information Casbah Tribune et correspondant de TV5 Monde et de RSF est d’abord incarcéré à la prison d’El Harrach avant d’être transféré, le 31 mars, à la prison de Koléa.

Samir Benlarbi et Slimane Hamitouche resteront en détention jusqu’au 2 juillet 2020, où ils sont remis en liberté en attendant leur procès. Ce même jour, Karim Tabbou et Amira Bouraoui bénéficieront également de la liberté provisoire. A la surprise générale, Khaled Drareni, lui, est maintenu en prison. Le 3 août, le procès de Khaled, Slimane et Samir se tient enfin au tribunal de Sidi M’hamed.

Le 10 août, le verdict du jugement en première instance est tombé, et c’est le choc : alors que Samir Benlarbi et Slimane Hamitouche sont condamnés à deux ans de prison dont 4 mois ferme et 50 000 DA d’amende, Khaled Drareni se voit condamné pour les mêmes faits à trois ans de prison ferme et 50 000 DA d’amende. Mardi dernier, lors de leur procès en appel, le procureur a requis 4 ans de prison ferme et 50 000 DA d’amende à l’encontre des trois prévenus.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!