Annaba : Le portrait de Bouteflika piétiné et brûlé, la mouhafada FLN saccagée | El Watan
toggle menu
vendredi, 22 mars, 2019
  • thumbnail of elwatan20190321

Annaba : Le portrait de Bouteflika piétiné et brûlé, la mouhafada FLN saccagée

23 février 2019 à 10 h 50 min

Brandi sur la grande façade du siège de la wilaya d’Annaba, le portrait du président Abdelaziz Bouteflika a été, hier, déchiré, piétiné et brûlé par des manifestants. Fermé pour la circonstance, le siège de la mouhafada du parti FLN, lui aussi, n’a pas été épargné.

Il a été saccagé et les enseignes vantant le 5e mandat arraché par les mêmes jeunes protestataires. Par ces actes, les citoyens de la wilaya d’Annaba voulaient confirmer avec force leur rejet total au 5e mandat que prétend le président sortant Abdelaziz Bouteflika. La manifestation a commencé le matin vers 10 h face au théâtre régional Azzedine Medjoubi avant que les rangs des protestataires ne grossissent, après la prière du vendredi. Ce sont des avocats, des cadres universitaires, des travailleurs et surtout des citoyens lambda.

Il y avait des femmes et des pères de famille qui ont ramené leurs enfants pour prendre part à ce qui semble être une liesse populaire politique. « C’est pour l’histoire. Nos enfants doivent vivre les mutations politiques de leur pays. J’y tiens beaucoup », a estimé un père qui a ramené ses deux enfants pour participer à cette marche.

Ils venaient de partout et pratiquement de toutes les cités de la ville et même de celles, limitrophes au chef-lieu. Les réfractaires au 5e mandat ont marché autour du cours de la révolution, devancé par des jeunes motards, avant de se diriger vers le siège de la wilaya où ils ont crié tous, à en perdre la voix, « Non au 5e mandat ». Parmi la dense foule, l’un des jeunes a surgi et tenté d’escalader la barrière pour arracher et bruler une grande banderole qui affichait le portrait du président Bouteflika.

Il a été immédiatement empêché par d’autres en lui rappelant le slogan « Massira silmiya ». Mais, c’était sans compter sur la fermeté d’un autre groupe de protestataires qui leur a emboité le pas, non sans s’en prendre au même portrait qui, cette fois-ci, a été arraché, déchiré, piétiné et brulé. Quelques moments après, la foule scindée en deux imposants groupes a rebroussé chemin vers même point de chute qui est le cours de la révolution. À leur passage, ils ont saccagé le siège de la mouhafada du FLN où ils ont arraché les enseignes vantant le 5e mandat.

Par la suite, la masse populaire s’est massée par milliers, empêchant toute circulation automobile. Bien qu’ils soient nombreux à assister à cette manifestation populaire, les services de sécurité étaient tous en tenue civile pour parer à toutes éventualités notamment les débordements. En effet, craignant ces deniers, la sureté de wilaya d’Annaba a rétabli hier la protection policière devant le consulat général de France d’Annaba.

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!