Ali Ghediri devant le juge et les frères Oulmi entendus par les gendarmes | El Watan
toggle menu
lundi, 24 juin, 2019
  • thumbnail of elwatan20190624
  • Pub Alliance Assurance

Ali Ghediri devant le juge et les frères Oulmi entendus par les gendarmes

14 juin 2019 à 10 h 25 min

Le général à la retraite, Ali Ghediri, et candidat à l’élection présidentielle annulée, a été interpellé mercredi dernier par des officiers de la Direction de la sécurité intérieure (DSI), qui l’ont maintenu jusqu’à 3 heures du matin (de jeudi).

Hier, il a été convoqué par le tribunal de Dar El Beïda, où il a été entendu par un juge d’instruction. Durant la même journée, le patron de Sovac, Mourad Oulmi, et son frère-associé, étaient également entendus par les gendarmes.

L’information a fait le tour des rédactions mercredi dernier en fin de journée. Ali Ghediri, le général à la retraite, candidat à la dernière élection présidentielle annulée, a été interpellé par des officiers de la DSI alors qu’il se trouvait chez lui, et a été conduit dans leurs bureaux se trouvant à Hydra, sur les hauteurs d’Alger.

Aucun détail sur les raisons de cette interpellation jusqu’à ce qu’il soit relâché hier jeudi vers 3 heures du matin. «J’ai été interrogé surtout sur la situation politique, mais je ne sais pas pour quel grief j’ai été interpellé et auditionné», nous a-t-il déclaré hier matin, précisant que les officiers l’ont informé qu’il était convoqué à 15h au tribunal de Dar El Beïda. Il s’y est présenté et jusqu’en fin de journée d’hier encore, il était toujours en train d’être auditionné par le juge d’instruction.

Audition

Dans la matinée d’hier, c’est le patron du groupe Sovac, Mourad Oulmi, et son frère-associé, Khier, qui ont été convoqués par la brigade de recherche de la gendarmerie nationale de Bab J’did à Alger, pour être interrogés sur de présumés faits liés à la «surfacturation, violation de la réglementation sur les changes et transfert de capitaux».

Les deux frères avaient déjà été convoqués par les gendarmes dans le cadre de la même enquête il y a quelques semaines, au moment où le PDG, Mourad Oulmi, était à l’étranger et qui était donné par certaines chaînes de télévision privées comme en état de fuite. Dès son retour, il a été entendu par les gendarmes qui lui ont demandé de rester à leur disposition.

Il y a quelques jours, une convocation des mêmes services lui a été transmise pour être entendu. Il s’est présenté à la brigade de Bab J’did hier matin avec son frère. Jusqu’en fin de journée, le sort des Oulmi, Mourad et Khier, n’était toujours pas connu.

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!