Alger, 16e vendredi : les manifestants déterminés à vaincre le système | El Watan
toggle menu
mardi, 25 juin, 2019
  • thumbnail of elwatan20190625
  • Pub Alliance Assurance

Alger, 16e vendredi : les manifestants déterminés à vaincre le système

07 juin 2019 à 17 h 29 min

Face à l’entêtement du pouvoir en place, les Algériens se montrent résolus de venir à bout du système. A Alger, ce 16e vendredi de mobilisation pour le changement du régime, a été marqué par un retour en force des femmes et le maintien du slogan phare  : «Yetnahaw ga3 ( qu’ils dégagent tous) !». 

Dès la fin de la prière de vendredi, vers 13h45, des marées humaines commencent à envahir le cœur de la ville. Les manifestants, des centaines de milliers, ont rejeté l’appel au dialogue lancé par le chef de l’Etat Abdelkader Bensalah. « Makch hiwar m3a el3issabat (pas de dialogue avec les gangs », ont crié les foules nombreuses.

Les manifestants ont hissé des pancartes et des banderoles pour signifier leur refus de dialoguer avec Bensalah et le gouvernement Bedoui. « Ni dialogue, ni élections avec les gangs », « Bensalah, nous ne perdons pas de temps, nous attendons un temps propice aux élections », lit-on sur des pancartes.

 

Les manifestants, comme c’était le cas depuis plusieurs semaines, n’ont pas manqué de fustiger le chef d’état-major de l’armée, Ahmed Gaid Salah, accusé par la foule, de complicité avec le gang : « Gaïd Salah dégage ! », « Gaïd Salah est avec les traîtres ».


Les marcheurs ont dénoncé en outre « l’ingérence étrangère » dans les affaires algériennes. Ils ont visé particulièrement, la France,les Émirats arabes-unis et l’Arabie saoudite.

 

Les marcheurs ont aussi dénoncé les manœuvres de divisions orchestrées « par les mouches électroniques » qui sévissent sur les réseaux sociaux. « Pas de régionalisme, nous sommes tous frères », ont chanté de nombreux manifestants.

Ce 16e vendredi de mobilisation a été marquée par un retour en force des femmes après une absence remarquée durant le mois de ramadhan. Certaines d’entre elles, des féministes, ont été bousculées par des manifestants à proximité de la FAC centrale. Le petit groupe de féministes, composée de trois femmes, a été, fort heureusement, protégé par d’autres manifestants.

Pas loin de là, vers 15h30, un groupe de salafistes, a été chassé par la foule en leur lançant :« dégagez ! » et « Algérie libre et démocratique ».

Les manifestants ont commencé à se disperser vers 17h00.

 

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!