Afin de sauver les entreprises et les emplois : Le gouvernement prendra des mesures d'urgence | El Watan
toggle menu
mercredi, 11 décembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191211

  • Massage Tunisie


Afin de sauver les entreprises et les emplois : Le gouvernement prendra des mesures d’urgence

10 août 2019 à 10 h 08 min

Devant la complexité de la situation dans laquelle se retrouvent les entreprises privées, dont les premiers responsables sont impliqués dans des affaires de corruption et autres délits, le gouvernement a décidé de prendre des «mesures d’urgence» afin de leur éviter la fermeture.

Un communiqué sanctionnant une réunion du gouvernement, tenue mercredi dernier, annonce «des mesures d’urgence pour sauvegarder toutes les entreprises nationales privées, objet de mesures conservatoires, dans le but de préserver les capacités de production nationale et les postes d’emploi, ainsi que le parachèvement des projets d’investissement publics en cours de réalisation par ces entreprises et le respect de tous les engagements envers les partenaires étrangers».

La réunion gouvernementale de mercredi dernier a permis de faire le point sur une situation des plus complexes et délicates touchant à un outil de production que l’argent du Trésor public a largement ou essentiellement financé.

Le ministre des Finances, Mohammed Loukal, rapporte l’APS, a présenté au Premier ministre Bedoui les résultats du travail de la commission intersectorielle de suivi des activités économiques et de préservation de l’outil national de production. «L’exposé a porté sur un diagnostic minutieux de la situation des entreprises nationales privées qui connaissent des fluctuations de leurs activités du fait des mesures conservatoires prises à l’encontre de leurs propriétaires», indique le communiqué, en notant que d’autres exposés ont aussi porté sur les projets d’investissement financés par le Trésor public qui enregistrent un arrêt temporaire. «Dans ce cadre, les incidences économiques causées par ces situations ont été présentées, notamment la préservation des postes d’emploi, l’approvisionnement continu du marché national et la relance de la dynamique économique», ajoute le communiqué.

Il a été ainsi décidé par le Premier ministre de charger les responsables des secteurs concernés de «mettre en place des mécanismes de suivi de la mise en œuvre de ces mesures d’urgence, du fait qu’elles concernent des projets à préserver au vu de leur impact positif sur le développement national et de leur utilité pour les citoyens».

Pour ce qui est de la rationalisation des importations et de la préservation des réserves de change, la réunion a abordé la lourde facture de la filière des services qui représente 11,42 milliards de dollars. Impactant négativement la balance des paiements, la branche des services dépend presqu’entièrement des importations, notamment le transport maritime (2,95 milliards de dollars), les travaux publics (2,65 milliards de dollars), les études et l’assistance technique (3,22 milliards de dollars) en 2018. Bedoui a instruit ses services de réduire ces lourdes charges et à renforcer la filière services en interne, notamment le transport des marchandises.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!